jeudi 15 avril 2021
Accueil | Politique | ÉCHIQUIER POLITIQUE: Le parti RPM se dépèce   

ÉCHIQUIER POLITIQUE: Le parti RPM se dépèce   

Le parti Rassemblement Pour le Mali a fait près de 8 ans au pouvoir. Il rassemblait plus de cadres que tous les autres partis. En effet, la quête de gain a poussé plusieurs hommes politiques vers ce parti des tisserands qui n’était autre que celui de l’ex-président de la République, IBK. Mais aujourd’hui, force est de constater qu’il se vide de ses membres du jour en jour.   

Après le règne du parti Rassemblement pour le Mali au pouvoir durant plus de 8 ans, il ne brille plus sur la lumière du jour, il ne reste que ce nom qui ne résonne plus dans l’arène politique. Les hauts cadres ont déjà commencé à rendre le tablier et le parti se dépèce. Crée par le président déchu Ibrahim Boubacar Keita, le RPM s’achemine vers sa fin.  Rien ne va plus. Les démissions sont en cascade au sein du parti. Autrefois, RPM, parti politique qui détenait non seulement le pouvoir, mais aussi sa majorité à l’Assemblée nationale, ne fait que s’accrocher actuellement pour ne pas perdre la face. Mais pour combien de temps pourrait-il tenir sachant que la prostitution politique n’a pas de limite au Mali ? Il faut avoir de l’argent ou des avantages à distribuer pour grossir son parti. Et l’on sait que le parti du Tisserand n’a plus cette force. Du coup, la démission des hauts cadres est devenue le quotidien. En l’occurrence de l’ancien Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga qui a mis en place sa plateforme dénommée « Un Mali pour la conquête du pouvoir à la présidentielle de 2022 ».

https://lecombat.fr/echiquier-politi…ti-rpm-se-depece/

Aussi, il ne fait plus partie du RPM. À titre de rappel, il fut le directeur de campagne de 2013 de l’ex-président IBK. Après sa démission à la tête du gouvernement, Abdoulaye Idrissa Maïga avait arrêté toutes les relations avec le RPM sur la scène politique. En tout cas, on peut dire que le parti a perdu un grand cadre.

https://lecombat.fr/echiquier-politi…ti-rpm-se-depece/

 

À Gao, plusieurs cadres ont présenté leur lettre de démission, dont celle de l’ancien ministre de l’Énergie et de l’Eau, Malick Alhousseyni Maïga. Tous les jours, des militants se retirent de ce parti qui pourtant était la convoitise de plusieurs hommes politiques à l’époque.

À Sikasso, l’ancien maire de Sikasso Mamadou Tangara alias’’ Gorogofi’’ qui veut dire le cobra a actuellement un problème avec le RPM qui est son parti. Et bientôt, il risque de tourner le dos à ses camarades.

Selon nos informations Moussa Timbiné, l’actuel président des jeunes du RPM, semble être découragé par sa propre formation politique à cause de la zizanie des barons au sein du parti. Toujours quant à notre source, Moussa Timbiné démissionnera du parti RPM et mettra en place sa formation politique dans les jours à venir.

Diakaridia Sanogo LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Terrorisme au Sahel: Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa prêts à négocier avec Bamako

Longtemps opposé au dialogue avec les djihadistes, le gouvernement malien a mis de l’eau dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils