samedi 27 février 2021
Accueil | Politique | Doute sur l’utilisation des recettes des péages: L’auto saisine du Vérificateur Général comme solution  

Doute sur l’utilisation des recettes des péages: L’auto saisine du Vérificateur Général comme solution  

 

L’application de l’arrêté interministériel N°08-1388/MF-MT-MATCL-MSIPC du 14 Mai 2008 portant création des postes de péages et fixation des tarifs a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de méfiance des transporteurs qui s’est aussitôt transformé en une crise de confiance par rapport à la destination des recettes des péages. Pour sortir de cette situation, une intervention du dévoué Samba Alhamdou Baby, Vérificateur Général sera la bienvenue.

Le mercredi 3 février dernier, les usagers des transports en commun ont eu toutes les peines du monde pour rallier leur lieu de travail, et pour cause, la mise en application des dispositions de l’arrêté interministériel N° 08-1388/MF-MET-MATCL-MSIPC du 14 Mai 2008 portant création des postes de péages et fixation des tarifs, la mise en vigueur du paiement de la redevance de péage par passage a été décidée par le ministre des transports et des infrastructures. Une décision qui a révolté et poussé les syndicats des transporteurs à observer une journée de grève. Dans leur colère, les transporteurs dénoncent la mauvaise destination et même l’utilisation des recettes de péages estimée à environ 3 milliards de francs CFA. Comme dans tous les pays de démocratie, droits et devoirs riment ensemble. Face à la situation de quasi révolte, nous avons approché des transporteurs qui, après nous avoir fait part de toute leur désapprobation contre la nouvelle mesure de péage par passage, sollicitent l’intervention du Vérificateur Général pour fouiner dans le schéma des recettes des péages, à savoir leur perception et leur destination.

L’auto saisine de ce dossier par le Bureau du Vérificateur Général aura comme avantage de prouver à la face de l’opinion publique nationale, la gestion correcte de ces recettes. Ce qui rassurera les transporteurs et les poussera à s’acquitter normalement des redevances de péages. Au cas contraire, les agents impliqués dans la malversation de ces fonds, devront être mis tout simplement à la disposition des autorités judiciaires conformément à la législation.

En attendant, dans un communiqué non daté publié le mercredi dernier et portant sa signature, le ministre des transports et des infrastructures Makan Fily Dabo, informe les usagers de la route que l’entrée en vigueur du paiement de la redevance de péage par passage, initialement prévue pour le 1er février est reportée au mercredi 17 février 2021. Le ministre Dabo a profité pour rappeler que le mode paiement (péage par passage) a été confirmé par le conseil des ministres à sa session du mercredi 19 février 2020, et est pratiqué dans tous les pays de l’espace UEMOA.

Oumar Baba TRAORE L’ANALYSTE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Plan d’Action du Gouvernement de la Transition: Ambitieux, mais et le timing ?  

Le premier ministre Moctar Ouane a présenté, le vendredi dernier, devant le Conseil national de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils