lundi 17 mai 2021
Accueil | Important | DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE : Le Bilan à mi-parcours de la sécurité au centre des discutions

DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE : Le Bilan à mi-parcours de la sécurité au centre des discutions

La traditionnelle conférence de presse initiée mensuellement par le ministère de la sécurité et de la protection civile avec les différentes forces de sécurité du Mali, a eu comme invité le jeudi dernier le directeur général de la police nationale, le contrôleur général Moussa Ag Infahi. L’objectif était  d’informer les hommes de médias  sur le bilan à mi-parcours de la sécurité au Mali. C’était en présence du directeur adjoint de la police nationale, Mahamadou Z Sidibé et beaucoup d’éléments de la police.

A l’entame de ses propos le DG de la police, dira que dans le contexte sécuritaire, l’insécurité est caractérisée dans le Nord du pays par des hauts et engin explosif, l’attaque des FAMA, de la MUNISMA, les attaques sur les axes routiers et autres banditisme régalien. Selon lui, nous constatons  une certaine diminution de la criminalité dans certains centres que nous contrôlons. Et cela grâce aux efforts dans la mesure de la montée en puissance de la police Nationale, mais aussi les autres forces de sécurité.

‘’La lutte contre l’insécurité n’est pas seulement l’apanage de la police nationale, c’est un effort global mené par les autres forces. C’est grâce  au patrouille, le pays a connu certaine diminution dans  l’insécurité, le nombre de patrouille ici à Bamako est 1154 patrouilles, et 1650 dans les régions. Nous avons interpelé des criminels et des terroristes dans les villes et campagnes, 2186 personnes à Bamako, et 8083 dans les régions. Nous avons fait des saisis des engins pour divers infractions, des engins à deux roues 387, des engins à quatre roues 14 ; aussi dans cette insécurité nous gérons les accidents en situation routière,  qui sont devenus en cette période comme suit, 1144 blessés et 1182 victimes’’, a précisé DG de la Police Nationale.

S’agissant des effectifs de la police nationale, il dira que 2200 ont été recrutés  et aujourd’hui ses 2200 vont bientôt terminer la formation de commune de base. Nous avons aussi en formation déjà de 15 élèves commissaire et 8 élèves inspecteurs, d’ici 2020 nous avons un projet pour doubler les effectifs actuels, et envisageons mettre un commissariat de police dans chaque lieu de cercle, tous les cercles du Mali qui ne sont pas couvris seront couvris. Très bientôt nous allons rendre opérationnel le 2ème commissariat de Kidal, de Kalabancoro, de Ménaka et Ansongo d’ici la fin de l’année.

Par rapport aux  unités, nous avons doté des effectifs de la police nationale, de plus de 20 capes, 50 motos, 6 motos à quatre roues, 2 véhicules pour la polytechnique et scientifique contre les attentats terroristes.   Le renforcement des forces de contrôle des frontières, il y a deux à l’intérieur du pays, la région de Sikasso et de Kaye, mais les autres régions vont suivre très bientôt. Nous avons aussi amélioré nos outils qui nous permettre d’analyser les téléphones portables et les ordinateurs contre le terrorisme. Aujourd’hui malgré la poursuite de nos moyens nous apportons le résultat que certain pays voisin nous ont déjà félicité pour nos actions.

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, nous avons approché  l’association des syndicats des taxis qui collaborent avec nous, et qui,  d’une manière générale participent à l’information à la police, a conclu le contrôleur général de la police, Moussa Ag Infahi.

Bissidi Simpara

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Affaire d’outrage aux magistrats: Me Kassoum Tapo appelle les fans de Ras Bath à se calmer

Le procureur du Tribunal de grande instance de la Commune V a décerné un mandat …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils