mardi 20 avril 2021
Accueil | Politique | Désenclavement aérien du Mali : Paul Kagamé à la rescousse d’IBK

Désenclavement aérien du Mali : Paul Kagamé à la rescousse d’IBK

Vu le besoin qui se pose avec acuité et toujours dans la quête de rapprochement avec l’influent petit Rwanda, le Président  Ibrahim Boubacar Kéïta vient de suggérer à son homologue de Kigali, Paul Kagamé, d’amener la compagnie internationale de son pays à desservir le Mali en vols réguliers. C’est à l’occasion de son dernier à Kigali lors du Sommet Transform Africa. Enchanté par l’initiative, Paul Kagamé s’est engagé à contribuer au désenclavement aérien du Mali en amenant la compagnie Rwand’Air à desservir Bamako dans les mois à-venir.

Du 15 mai dernier, le Rwanda a abrité le dernier SommetTransform Africa auquel le Président IBK  a pris part auxcôtés de son homologue Paul Kagamé dont le pays, en dépit de sa petitesse en termes de superficie géographique,  de ses ressources naturelles limitées et de sa sortie de la folie génocidaire, fait des exploits au plan économique, diplomatique et militaire.

A cette occasion, le Président IBK a eu le flair de solliciter sans gêne auprès de son hôte Paul Kagamé un tête-à-tête axé particulièrement  sur un sujet qui semble au centre des préoccupations de son Gouvernement : celui de désenclavement aérien du Mali.

En effet, selon une source diplomatique, pour faire aboutir ses doléances auprès de l’Homme craint de Kigali, le Président IBK a mis un accent particulier sur la coopération bilatérale entre le Mali et le Rwanda pays qui ont une identité de vues sur l’échiquier politique international.

Pour étayer ses arguments, le Président IBK fait devant nos confrères rwandais que ce qui est aujourd’hui une réussite à Kigali peut être très utile également à Bamako. IBK dira que, dans le cadre de la coopération bilatérale, il y a des choses convenues qui vont être très profitables au Mali.

En fait, les deux Chefs d’Etat ont largement échangé sur le dossier de cette liaison aérienne qu’IBK souhaite qu’elle soit établie dans les meilleurs délais entre le Rwanda et le Mali. C’est dans cette optique que Paul Kagamé a promis que la compagnie Rwand’Air desservira Bamako très bientôt.

IBK conscient du retard du Mali

En outre, le Président IBK s’est montré intéressé par l’expérience du petit pays de son influent homologue Paul Kagamé dans le secteur numérique. Cela, vu tout un autre intérêt certain que ce domaine suscite à ses yeux dans le cadre de la coopération bilatérale du pays des mille collines et la colline du pouvoir. «Je dis encore une fois toute ma foi en le Numérique, ce qui est à l’œuvre ici (Kigali), qui fait de Kigali une Smart City, que nous aussi, nous fassions de Bamako une Smart City demain et que l’e-gouvernement soit également à l’œuvre chez nous. C’est un souci et je pense que nous rattraperons le retard à ce niveau-là et moi le premier. Je crois qu’on n’a pas le choix, il est temps, il est grand temps que nous nous embarquions dans le train du numérique. Ce n’est pas non plus un hasard d’ailleurs si nous avons aujourd’hui un Ministère de l’Economie Numérique et de la Prospective, cela a son sens…Nous avons bien fait de le faire, de venir ici et de repartir avec beaucoup d’engagements intéressants », a avoué le Président IBK.

Relatif aux questions internationales, le Mali et le Rwanda partagent les mêmes valeurs, et ont des politiques de coopération basées sur les mêmes principes.

Habib Diallo

COULIBALY

Voir aussi

Chérif de Nioro appelle les Maliens: « Ne permettez pas que des lois contraires à l’Islam soient inscrites dans la Constitution »

  Le chérif de Nioro est décidé à ne rien lâcher dans cette affaire des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils