vendredi 20 mai 2022
Accueil | Politique | DÉNONCIATION DE L’ACCORD DE DÉFENSE: Un autre coup du Mali à la France  

DÉNONCIATION DE L’ACCORD DE DÉFENSE: Un autre coup du Mali à la France  

 

 

Depuis longtemps, les tensions entre les autorités maliennes et françaises font couler beaucoup d’encre et de salive. Elles ont en effet conduit à la rupture des accords de défense et de sécurité qui lient les deux États souverains.   

La dégradation exceptionnelle et terrible du climat diplomatique et militaire entre les autorités maliennes et françaises est un secret de polichinelle. De Paris à Bamako, la révélation des faits concrets et les différents démentis par rapport à des faits ignobles qui se sont passés sur le sol malien en occurrence, ceux, relatives à la découverte d’un charnier à Gossi dans le cercle de Gourma-Rharous après la rétrocession de la base à nos forces.

Paris avait alors diffusé des images de drone pour tenter de démentir cette accusation. Quelques jours après, les autorités actuelles de la transition malienne ont décidé de dénoncer les accords de défense qui lient les deux pays le 2 mai dernier et prendront totalement effet 6 mois après. Et ainsi, les choses se sont davantage dégradées. La France refuse de reconnaitre la dénonciation faite par le Mali. C’est dans ce sens que la Russie, un des partenaires solides actuels du Mali, a décidé de convoquer une réunion d’urgence au Conseil de Sécurité de l’ONU, usant de son influence pour demander à la France de respecter l’ordre des choses.

Lors du débat du dimanche d’Africable Télévision, Me Cheick Oumar Konaré, a expliqué que devant le Conseil de Sécurité de l’ONU, la Russie avait convoqué une réunion d’urgence sur le Mali. Il s’est agi pour le représentant de la Russie à l’ONU de demander à la France de respecter la souveraineté du Mali, le choix du Mali portant sur la Russie et d’officialiser les nouvelles relations militaires entre le Mali et la Russie.

L’orateur a tout de même précisé qu’aujourd’hui on peut même considérer que les accords qui ont été rompus avec la France ont été conduits formellement avec l’État de Russie et que désormais quiconque attaque le Mali est censé attaquer la Russie. C’est ça la nouvelle situation. Pour lui, depuis la décision française de retirer Barkhane du Mali, les données sont claires. Le Mali a décidé de rompre les accords de défense, sa coopération militaire avec la France en se tournant vers la République fédérale de Russie. La Russie officielle est en train de reprendre la main.

Ainsi au regard de la situation présente, nous pouvons dire, sans risque de se tromper, que les autorités maliennes de la transition offriraient aux autorités françaises des noisettes. La France aurait cette fois-ci perdu le Mali pour de bon. Actuellement, c’est devenu le clash frontal.

Moriba DIAWARA  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

 FORCE CONJOINTE DE LA CEDEAO: Le Mali est-il prêt à vivre en vase clos ?

    ‘’Lundi 16 mars 2020, s’est  tenue à Niamey une  réunion conjointe UA-CEDEAO-G5-Sahel sur le déploiement …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils