lundi 10 mai 2021
Accueil | Important | Déguerpis des marchés : Bientôt le recasement

Déguerpis des marchés : Bientôt le recasement

Pour prévenir et lutter efficacement contre les incendies dans les marchés, le Gouvernement malien a envisagé des nouvelles « mesures’’ adéquate dont le recasement des déguerpis. C’est dans ce cadre qu’une convention d’un montant de 300 millions de francs CFA a été signée entre la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) et les Communes III et IV du District de Bamako. C’était le jeudi dernier, dans les locaux de la CCIM.  

Ce projet de recasement concerne, pour un départ, Darsalam, en Commune III et Sibiribougou, en Commune IV.

En effet, pour financer ces mesures d’urgence, le Ministre de l’Économie et des Finances a prélevé 600 millions de francs CFA sur le Fonds TRIE dont 300 millions de francs CFA consacrés au recasement des déguerpis. Ce montant sera destiné à la réalisation de 710 étals dont 440 pour la Commune III et 270 pour la Commune IV.

La gestion de ce fonds est confié à la CCIM sous l’autorité du Ministre du Commerce.

Rappelons que face à la recrudescence des incendies dans les marchés, le Gouvernement a initié depuis 2010 une commission nationale de lutte contre les incendies dans les marchés. Suite à la persistance de ce drame, surtout en 2013, ladite commission a été redynamisée par le Ministre du Commerce sur recommandation du Gouvernement.

Pour faire face à cette situation et éradiquer le phénomène à l’échelle nationale, le Gouvernement avait pris un certain nombre de mesures pour prévenir et lutter efficacement contre les incendies dans les marchés. C’est ainsi que des mesures d’urgence ont été dégagées. Il s’agit de l’organisation d’une campagne nationale d’information, d’éducation et de communication sur la prévention et la lutte contre les incendies; le désengorgement des voies d’accès et de servitudes des marchés; le renforcement des capacités d’intervention des services de la protection civile en véhicule spécial et en équipements et le recasement des déguerpis.

Pour le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, Youssouf Bathily, la signature de cette convention constitue le démarrage d’un partenariat gagnant-gagnant qui sera renforcé et étendu à d’autres collectivités territoriales dans le cadre de la mise en œuvre de leur plan de mandature.

Bakary Semega,1eradjoint au maire de la Commune III, dira qu’en recasant les déguerpis, cela va faciliter et améliorer la mobilité de ceux-ci.

Par ailleurs, il annonce qu’en 2020, Bamako a des projets « fantastiques » ; mais, pour qu’ils soient réalisés, les commerçants doivent accepter de quitter les trottoirs et regagner les enceintes des marchés.

Salimata Fofana : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Exigence d’un « calendrier électoral définitif » : Washington déjoue le plan funeste des putschistes

  Les États-Unis exigent des autorités de la Transition malienne « un calendrier définitif confirmant les …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils