lundi 29 novembre 2021
Accueil | Politique | Défense et  sécurité: La méthode du Ministre Sadio Camara convainc !

Défense et  sécurité: La méthode du Ministre Sadio Camara convainc !

 

Le gouvernement 2  de la Transition  est en passe de devenir l’un des meilleurs gouvernements de l’histoire de notre pays, puisque la majorité des Maliens lui accordent leur confiance et sont d’accord avec ses décisions, surtout dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. La raison est toute simple, pour une des rares fois, le constat laisse apparaître le dynamisme de l’outil de défense, en position de force face aux ennemis. Lesquels sont en train de perdre peu à peu du terrain. Marquée de sérénité sans bruits de casseroles ou de bottes, la méthode du Colonel Sadio Camara convainc plus d’un.

Le Mali n’est pas encore arrivé à bout du terrorisme. Tous les spécialistes du domaine s’accordent sur le fait que même les pays les plus développés ne sont pas totalement arrivés à endiguer cette forme de guerre asymétrique. Cela n’est pas chose aisée, mais chez nous ce sont les forces armées et leurs hiérarchies qui étaient à l’index, à cause de leur mutisme sur fond de détournement des moyens destinés à outiller et mettre dans les conditions idoines les hommes sur le terrain. Sans doute, depuis quelques temps maintenant ce discours a été abandonné, car les Famas font preuve de réaction rapide après chaque attaque terroriste. Et les plaintes sur la mise à condition des hommes ont cessé. La confiance est rétablie, d’une part entre les soldats et leur hiérarchie et d’autre part, entre la population et ses forces armées. Certes il y’a toujours des efforts à fournir, notamment dans les zones rizicoles de Niono, mais force est de constater que depuis un certain temps la touche particulière du ministre de la Défense et des Anciens combattants, le Colonel Sadio Camara a permis de propulser sur une courbe ascendante le dynamisme des Famas et chasser les groupes terroristes vers d’autres horizons.

Pour rappel, le Colonel Sadio Camara est l’un des piliers ou le cerveau de l’ex Comité national pour le Salut du Peuple (EX-CNSP). Doté d’un sens de leadership avéré et de patriotisme, il force le respect dans l’armée et au sein du gouvernement de la Transition. De même, auprès des partenaires à notre pays. Il a su marquer de toutes ses empreintes certaines situations. Notamment la question brûlante de l’arrivée d’une société privée russe de sécurité, Wagner, mais surtout le départ brusque des forces françaises ‘’Barkhane’’ de certaines bases. Sa force reste son calme olympien et son atout majeur, son engagement sans tambour ni trompette à doter les forces armées des moyens adéquats avec des partenaires sûrs. Toute chose qui fait de lui d’ailleurs l’un des jeunes officiers supérieurs les plus respectés de la place, au-delà de son portefeuille ministériel.

Les Maliens sont aujourd’hui majoritairement d’accord avec les méthodes de travail des autorités de la Transition en général et particulièrement la mise en confiance de leurs forces armées et de sécurité. Ce, grâce à la détermination et le travail de fourmi du ministre Camara et ses hommes.

Depuis son arrivée au ministère de la Défense et des Anciens Combattants, il ne cesse de faire des exploits, il répond au souci de la majorité des Maliens qui demandent l’intervention des troupes russes dans notre pays.

A rappeler que grâce à ses efforts, le Mali a pu acquérir sur fonds propres 4 hélicoptères de combat, russes, en octobre. S’y ajoute, la création d’une école de guerre spécialisée sur les spécificités des nouvelles menaces qui sévissent dans notre pays.

Grand connaisseur du terrain, notamment le Nord Mali, où il a passé plusieurs années, il a toujours été proche de ses troupes qui sont déployés dans les zones à risque.

Malgré le ballet  des autorités militaires françaises, dont la ministre de la Défense Parly, chez lui, le Colonel Camara n’a pas changé d’option vis-à-vis de la force Barkhane, qui opère depuis des années au septentrion malien avec un bilan très mitigé. L’histoire vient de lui donner raison avec la révolte des habitants d’une localité d’un pays voisin, Kaya au Burkina Faso contre la simple traversée de leur territoire, par la force Barkhane.

Même, après la transition, les actions posées par ce ministre de la Défense et des Anciens Combattants feront légion.

Adama Tounkara LE SURSAUT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Plus de 70 millions FCFA croqués à l’OPV: Le DG entre pourboire et « pour manger »

L’Office de Protection des Végétaux (OPV) est malade. Malade de ses fonds qui ne cessent …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils