lundi 10 mai 2021
Accueil | Important | Découverte d’un corps sans vie à Sogoniko : Un jeune homme aurait eu à se suicider !

Découverte d’un corps sans vie à Sogoniko : Un jeune homme aurait eu à se suicider !

Le corps sans vie d’un jeune homme a été aperçu sous le petit pont de la rivière située entre le lycée Cheick Anta Diop et l’Ambassade du Maroc, au quartier de Sogoniko, en Commune VI du District de Bamako, hier, jeudi 25 août, vers 11h. D’emblée, ce qu’il faut savoir c’est qu’il pourrait s’agir d’un cas de suicide dans la mesure où le corps ne portait ni de traces ni de renflements.

Une scène de rare nature, relative à la découverte d’un corps sans vie vient de se produire à Sagoniko, en Commune VI du District de Bamako. C’est juste hier, jeudi 25 août 2016.

En effet, un corps sans vie a été aperçu dans l’eau de la rivière, sous le petit pont. La première personne ayant découvert ce cops macabre s’est vite sollicité l’aide d’une autre pour faire sortir du corps de l’eau. Ensuite, les deux personnes ont également réussi à faire couvrir le corps d’un morceau de tissu même si le pied était visible à l’œil nu. Le Public curieux et les badauds de passage ont vite envahi les lieux. Quelques instants après, une équipe d’Hommes des médias (ndlr : dont votre serviteur) est arrivée sur les lieux.

Selon le témoignage de l’un des premières personnes ayant aperçu le corps, l’individu était un homme âgé d’une trentaine années. Le corps, découvert à l’état nu, ne comportait pas ni de traces ni de renflements. Vraisemblablement, il pourrait s’agir d’un cas de suicide dont les raisons sont ignorées pour le moment. Donc, seuls les résultats des enquêtes que vont ouvrir les unités spécialisées de la police et de la gendarmerie de la Commune VI, attendues sur les lieux, pourront permettre de déterminer clairement l’identité du défunt, les causes et les conditions exactes de son décès, voire situer les responsabilités.

E tout état de cause, la découverte d’un corps sans vie à l’état d’abandon ou gisant dans une rivière demeure un acte qui n’est pas de nature à calmer les esprits des populations en ces temps qui courent au plan sécuritaire.

Affaire à suivre !

BELLEM : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Distinction honorifique: Quand la compétence et le dévouement du Colonel Adama Diatigui Diarra suscitent admiration

Le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a été honoré, le week-end …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils