mardi 30 novembre 2021
Accueil | Important | Crise au Sahel : Les jeunes pour trouver des solutions

Crise au Sahel : Les jeunes pour trouver des solutions

Durant 3 jours, les jeunes du Mali et des autres pays du Sahel ont débattu, à Bruxelles, en juin dernier des problèmes qui assaillent cette partie du globe. Les Résolutions et recommandions issues de ces travaux ont été partagées avec la jeunesse malienne hier à la maison du partenariat.

Les 15,16 et 17 juin dernier, les jeunes du Mali, en compagnie de leurs frères du Burkina, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie, ont participé, à Bruxelles, à une rencontre des jeunes du G5 Sahel à l’initiative de Mme Frederica Mogherini, Haute Représentante de l’Union Européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité. Lors de ces travaux, il s’est agit de débattre du rôle des jeunes dans les sociétés sahéliennes, défis et opportunités ; de la problématique de l’emploi des jeunes ; de la migration des jeunes et de la radicalisation et de l’extrémisme violent des jeunes. La délégation malienne était conduite par Sidi Aly Ould Bagna, Coordinateur du Réseau des jeunes du G5 Sahel. Hier, jeudi 22 décembre, donc, était l’occasion pour lui et sa délégation de restituer les résultats de ces travaux au cours d’un atelier qui a vu la participation de nombreuses personnalités dont la Représentante résidente de la Fondation Konrad Adenauer au Mali. Selon Sidi Aly Ould Bagna, cette rencontre était placée sous le signe du dialogue direct entre les jeunes du Sahel et la Haute représentante de l’Union Européenne sur toutes les questions qui handicapent et pénalisent l’épanouissement de la jeunesse du Sahel. Il en est sorti de ces échanges  des messages forts à l’adresse des jeunes sur les différentes thématiques et des débats sur les perspectives des secteurs économiques à même de développer des opportunités d’insertion socioéconomique des jeunes dans le cadre d’un développement durable et d’une croissance inclusive à fort taux d’emploi. Selon lui, la Haute Représentante a suggéré qu’un travail préalable soit fait avec les pays de départ sur la question de la migration.

Au nom de la délégation de l’Union Européenne au Mali, Mme Manuela Riccio s’est félicitée des conclusions pertinentes issues de la rencontre de Bruxelles. Selon elle, cette rencontre a crée une dynamique positive, débouchant sur un effort de structuration et de fédération de la jeunesse malienne et sahélienne.

Le Représentant du Ministère des Affaires Etrangères, Amady Gassiré Bathily, a bondé dans le même sens tout en réitérant le soutien de son département à accompagner la jeunesse malienne et sahélienne pour trouver des solutions escomptées.

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Polygamie : Des femmes  témoignent sur comment elles en ont été informées

  Au Mali, le code de la famille prévoit l’option du régime polygamique pour un …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils