vendredi 6 décembre 2019
Accueil | Politique | Cartes NINA pour tous: La PCC en meeting, devant la Mairie de la Commune I, le vendredi 11 octobre prochain 

Cartes NINA pour tous: La PCC en meeting, devant la Mairie de la Commune I, le vendredi 11 octobre prochain 

 

L’information nous a été confirmée, hier, lundi, dans l’après-midi, par le Président de la  plateforme de la lutte contre la corruption et le chômage, Pr Clément Dembélé. L’appel est alors lancé à tous les Habitants de Bamako et environnants de se rendre devant la Mairie de la Commune I, à Korofina,  afin d’exiger la distribution des cartes NINA à tous les Maliens et aussi la fin de la perception illégale des frais de retrait.

Avoir aujourd’hui sa Carte NINA relève d’un véritable parcours du combattant. Les étudiants, les demandeurs d’emploi ou les voyageurs ; bref, tous les citoyens dans le besoin de ce précieux sésame doivent parcourir un chemin parsemé de difficultés leur contraignant à passer des nuits devant le siège ou à mettre indument à  la poche. À Korofina, en Commune I du District de Bamako, le seul endroit où les Maliens peuvent se procurer un Numéro d’identification nationale (NINA) ou Fiche descriptive individuelle, les obstacles sont énormes. Et aucune mesure utile n’est encore prise pour mettre fin à cette crise quasiment créée par les Autorités compétentes du secteur. Le demandeur doit d’abord se rendre à la Mairie de la Commune I depuis les premières heures de la matinée, et attendre ensuite une quarantaine de jours pour avoir le récépissé. Quant à la  fiche descriptive individuelle, le demandeur doit se rendre au siège, à quelque 300 mètres de la Mairie. Et là, c’est le début des tractations. Des va-et-vient secondés par des perceptions illégales. En somme, les demandeurs font objet  de toutes sortes d’escroqueries. Selon Pr Clément Dembélé, c’est pour mettre fin à ce calvaire que la Plateforme de la lutte contre la corruption et le chômage projette ce grand meeting. Il s’agira d’exiger la distribution gratuite et régulière des cartes NINA à tous les Maliens (y compris ceux de la diaspora) et aussi de mettre fin à la perception illégale des frais de retrait.  «Nous lançons un appel pressant à toutes les Maliennes et à tous les Maliens à sortir massivement après la prière du vendredi 11 octobre prochain. On se retrouve devant la Mairie de la Commune I, à Korofina, pour dénoncer  la non-distribution des cartes NINA et exiger la fin de la corruption autour du processus de retrait de ces cartes. C’est un appel à tous ceux qui ont souffert dans leur âme pour l’acquisition de cette petite pièce. Tout Malien, de l’intérieur comme de l’extérieur, doit avoir sa carte NINA sans le paiement d’aucun franc. Nous n’allons pas arrêter de revendiquer tant que les citoyens n’obtiennent pas librement leurs cartes», a-t-il lancé.

Seydou Konaté

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP 25 : Christian Wessels s’exprime 

  La Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP 25 (2 – 13 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils