mardi 7 décembre 2021
Accueil | Economies | Budget national 2017 : Les secteurs prioritaires

Budget national 2017 : Les secteurs prioritaires

Le projet de Budget national de 2017 au Mali se chiffre à 2013 milliards de francs CFA en recettes, et 2270 milliards de francs CFA en dépense. L’amélioration des conditions de vie des populations à travers les secteurs sociaux (25%), la défense et la sécurité (16%), l’Agriculture (15,1%), le renforcement de l’Etat de Droit, l’Administration et la Justice sont, entre autres, les axes priorisées par les autorités maliennes dans l’élaboration de ce projet de Budget au titre de l’année 2017 en vue. Il ne reste que le feu vert de l’Assemblée Nationale pour autoriser le Ministre de l’Economie et des Finances à l’exécuter.

En exclusivité, nous avons été reçus par le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, autour de la question du projet de Budget de 2017. L’entretien était à bâton rompu. D’après le jeune Ministre de l’Economie et des Finances, le déficit budgétaire de 255 milliards de francs CFA, dont 4% du PIB, est soutenable. Au-delà du Budget, d’autres sujets d’actualité ont été discutés.

Le Budget de 2017

En effet, selon le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, le processus de l’élaboration du Budget 2017 a commencé depuis le mois d’avril dernier. De ce fait, il a été arrêté en termes de recettes 2013 milliards de francs CFA. Côté recettes, le taux d’augmentation, par rapport à l’année dernière, sera de l’ordre de 211 milliards de francs CFA. Le Ministre soutient que cette hausse s’explique par les efforts phénoménaux déployés par les services d’assiettes du pays et surtout de l’administration malienne dont 10%. Faut-il rappeler que le Mali a d’ailleurs une stabilité macroéconomique saluée par les partenaires techniques et financiers.

En termes de dépenses, ce projet budgétaire/2017 prévoit 22270 milliards de nos francs. Tout comme les recettes, les dépenses enregistrent aussi une progression. Ce, au même rythme que les recettes. Aux dires du Ministre Cissé, ces dépenses prennent en compte non seulement l’incidence financière de la majoration sur les salaires mais aussi la prise en charge ou la mise en œuvre, en janvier 2017, des textes adoptés par l’Assemblée nationale concernant l’amélioration des conditions de travail et de vie des agents de sécurité et des militaires maliens.

Les axes prioritaires !

En clair, précise Dr Boubou Cissé, ce Budget est un instrument inspiré du programme du Président de la République et défini dans la Déclaration générale de la politique du gouvernement fait à l’Assemblée Nationale.   De ce fait, il y a trois principaux axes retenus comme paritaires dans la déclaration générale de la politique du gouvernement. Pour l’année 2017, le premier poste budgétaire concerne l’amélioration des conditions de vie des populations qui reste, selon le Ministre, une priorité du gouvernement. Ce, à travers les secteurs sociaux dont l’éducation, la santé et la protection sociale. Ainsi, les 25% du Budget national y seront consacrés.

Après ces secteurs, arrivent la Défense et la Sécurité des personnes et de leurs biens. Des axes qui enregistrent un taux d’augmentation de 10% par rapport à l’année dernière.

Le Budget de l’Armée malienne: 265 Milliards de francs CFA !

Au-delà de l’amélioration des conditions de vie des différents corps de sécurité du pays, signale le Ministre de l’Economie et des Finances, le Budget de l’Armée malienne augmente en 2017. Cette augmentation a commencé à partir de 2014 où le Budget n’avait jamais atteint 200 milliards de nos francs. Mais, toutefois, selon Dr Boubou Cissé, cette année, 265 milliards de francs CFA ont été alloués aux forces armées nationales. Ce Budget connait aussi un taux d’augmentation considérable par rapport à celui de l’année précédente. L’objectif est de motiver et de permettre à l’Armée malienne de réussir pleinement dans sa mission régalienne.

Enfin, en marge de ces secteurs d’intervention, des grands chantiers sont prévus dans le Budget de 2017.

Oumar Diakité: LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Report des Élections au Mali : Assimi Goïta risquerait-il gros ?    

L’élection du président de la République du Mali devrait se dérouler le 27 février 2022 …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils