jeudi 6 mai 2021
Accueil | Important | BOUBEYE MAIGA AUX DELEGUES DU CONGRES DU RPM : « Notre responsabilité historique nous incombe à faire réélire IBK »

BOUBEYE MAIGA AUX DELEGUES DU CONGRES DU RPM : « Notre responsabilité historique nous incombe à faire réélire IBK »

De prime abord, Soumeylou Boubèye Maïga, pdt de l’ASMA-CFP a rappelé que les militants et dirigeants de son parti partagent un long ‘’compagnonnage’’ de lutte et d’engagement avec ceux du RPM au service de la démocratie et de la liberté. En dépit de leurs itinéraires respectifs, ils sont restés fidèles aux valeurs acquises à l’issue des combats menés durant des décennies. « C’est au nom de cela, en 2013, sans marchandage, sans calcul, nous avons soutenu dès le début votre président fondateur, le président Ibrahim Boubacar Kéita . Et que malgré des difficultés inhérentes à toute responsabilité, rien n’a pu nous détourner de notre engagement et constance à ses cotés pour aujourd’hui et pour demain » a déclaré le président de l’ASMA-CFP avant d’émettre le souhait pour le retour de la stabilité au Mali. En outre, SBM a souligné que ce congrès se tient à vingt mois de la convocation du collège électoral de 2018. « C’est cet agenda qui doit dicter ce qui sort de ce congrès et des responsabilités qui nous incombent à partir de maintenant » dira-t-il, tout en précisant que ces responsabilités sont celles de mobilisation et d’unité. Sans lesquelles, selon lui, on ne pourra pas rééditer le succès de 2013. Par la suite, l’actuel Secrétaire Général de la Présidence est revenu sur le score engrangé par le président IBK, à l’issue des présidentielles de 2013. A savoir :2 354 000 voix. S’il a obtenu plus de 1 150 000 voix lors du premier tour, il a fallu un peu plus de 1 178 000 voix supplémentaires lors du second tour pour qu’il soit élu. C’est pourquoi, dira-t-il : le suffrage acquis par IBK en 2013 dépasse les frontières des partis respectifs qui l’ont soutenu. « Nous devons travailler à remobiliser ces socles là qui sont intacts encore. Nous ne pourrons pas le faire si nous ne sommes pas organisés ou unis » a-t-il estimé. Et d’ajouter que leur responsabilité historique c’est de faire qu’il soit réélu. «Non pas pour lui-même, mais parce que les tâches qui nous attendent exigent que notre nation reste sur les mêmes rails » a conclu Soumeylou Boubèye Maïga à l’ouverture du 4ème congrès du RPM.
Rassemblées par Moustapha Diawara LE SURSAUT | lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Chronogramme des élections: Avis éclairés de certains acteurs politiques

  Le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, conformément au décret n°2020-0095/PT-RM du …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils