mardi 25 février 2020
Accueil | Politique | Bakary Togola interpellé: La justice malienne entre obstructionnisme et affirmation de son indépendance 

Bakary Togola interpellé: La justice malienne entre obstructionnisme et affirmation de son indépendance 

La justice malienne va-t-elle accepter de passer sous le joug des fourches caudines des  gangsters économiques ? Les Maliens, dans leur très grande majorité, espèrent que le Juge d’instruction, Kassogué, ne se laissera ni divertir ni menacer.



Interpellé, le jeudi 12 septembre 2019, et écroué  le lendemain, vendredi, Bakary Togola est en train de mettre la République en dures épreuves. Il ne peut en être autrement quand l’État se trouve être pris sous les seules rênes courtes et capricieuses d’une sotte dynastie par nature prédatrice.
Pour l’instant, 72 heures seulement après l’incarcération du Président de l’APCAM, nous n’en sommes qu’à l’étape des rumeurs à travers les réseaux sociaux et autres publications certes de notoriété, mais pas forcément de vérités d’airain. Mais les rumeurs ont ceci de particulier qu’elles véhiculent dans bien des cas une part importante de la vérité sur des sujets dont elles s’emparent.

On apprend ainsi que les Responsables de l’APCAM ont tenu nuitamment une réunion secrète afin d’exiger la mise en liberté provisoire de leur Président sous 21 jours. En plus, les conjurés auraient envoyé dans toutes les Régions des correspondances intimant aux démembrements de leur instance de suspendre leur participation aux assises préparatoires du dialogue politique inclusif. Si tout cela s’avérait, il y a une volonté manifeste d’obstruction à la justice qui, en plus, est aggravée par une menace politique, laquelle sonne comme une prise en otage du destin national. Toutes ces velléités de déni de justice et d’agissements crapuleux face à la souveraineté nationale, qui s’exerce à travers l’indépendance de la justice, laquelle, garante de la stabilité sociale, serait aussi soutenue par le Président de la République, sa famille et ses nombreux affidés. Allons savoir alors pourquoi.
Pour empêcher tout échec à la mobilisation tous azimuts des pros Bakary Togola, même le Président guinéen, Alpha Condé, se serait entretenu avec son homologue malien, IBK, afin d’obtenir l’élargissement rapide du célèbre prévenu.

Rumeurs ou vérités ? C’est la justice malienne qui se trouve dans l’épreuve. Elle se fera fourvoyer ou elle affirmera de manière éclatante son indépendance. Le choix à faire n’est pas difficile pour des Magistrats professionnels et consciencieux. Bakary Togola aurait d’ailleurs lâché aux limiers du Pôle Économique qu’il en a balancé si on veut le noyer seul. De quoi aiguiser l’ardeur des épris de justice, qui plus est, gens à l’œil parce que fonctionnaires payés par le Trésor public, assermenté de surcroît  avant de prendre fonction.

Ahmad Ould Bilé LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Le pouvoir décide de négocier avec Iyad et Koufa: Mais sur quel fonds de garantie ?

Il est désormais loin, très loin le temps où, le président Keïta jurait sur tous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils