lundi 10 mai 2021
Accueil | Important | Au dépôt de transit de Médina-Coura : Un aveugle brutalisé par un policier

Au dépôt de transit de Médina-Coura : Un aveugle brutalisé par un policier

Le mardi, 18 octobre 2016, vers 7h du matin, des policiers lourdement armés débarquent au dépôt de transit de Medina-Coura. A bord de deux pick-up, ils arguent d’être venus sécuriser les charretiers et autres ramasseurs d’ordures auxquels l’accès des lieux est empêché par les jeunes du quartier. C’est dans cette ambiance des plus tendues que le sieur Alhousséïni Samaké, malvoyant de son état, a été accosté violemment par un policier qui l’a brutalisé.

Alhousséïni Samaké, jeune du quartier, était de passage au niveau dépotoir de transit de Medina-Coura. Etant un des jeunes natifs du quartier, il détecte qu’il y des tapages dans les alentours et il cherche à savoir de quoi s’agirait-il effectivement. Et, c’est ainsi qu’un quidam l’a demandé qui est-il puis l’a sommé de décamper avec armes et bagages. « Mais, moi, j lui ai dit que non puisque suis d’ici, de ce quartier. Mais, au finish, mon interlocuteur m’a fait savoir qu’il est un policier et que si je ne bouge pas de là qu’il me fera disparaitre. Au moment de rechercher le chemin de retour, comme c’est la police, il commença à me brutaliser. A ma grande surprise, sachant bien que je suis un handicapé visuel, cela avec tous les problèmes du monde que j’ai pour me déplacer, l’agent m’a tapé à la poitrine puis m’a poussé en arrière violemment avec des coups. Après, je lui ai demandé où aurait-il eu à faire ses études de police ? Ou il est de quelle école, si effectivement il a fait les bancs ? Sinon comment un Policier allait-il se permettre de lancer des menaces de mort contre un citoyen aveugle, un handicapé qu’il censé de protéger. Alors, je décide de déposer une plainte contre X au Tribunal ». Telle est la version des faits d’un citoyen handicapé visuel, victime d’une bavure policière.

Plus loin, l’aveugle Alhousséïni Samaké décida de plus ne partir d’un pas d’ici de l’endroit ; car, même étant handicapé, puisque tout ce qui concerne ce quartier lui concerne directement. Ensuite, il révèle que ce dépotoir c’est pour les jeunes qui ont contribué plus de 500.000 francs CFA pour dégager les ordures. Il précise le dépotoir est mal placé puisqu’il se trouve en plein centre ville de Bamako, au cœur même du quartier de Médine et aussi entre deux écoles. D’où, souvent des élèves et leurs maîtres enseignants qui tombent malades chaque jour.

Etant donné qu’au Mali c’est la raison du plus fort qui règne entre forces de sécurité, le policier avait demandé à l’aveugle d’aller se plaindre au Commissariat IIe Arrondissement qui est le plus proche de lui.

En effet, cette situation commence à être un problème de santé, d’hygiène et de sécurité pour le quartier de Médine. C’est ce qui amena les jeunes du quartier à exiger son évacuation. Mais la Police compte faire usage de force à la jeunesse.

Pour l’instant, le Maire opte pour lune solution consensuelle. Mais, cependant, c’est lui qui est accusé d’avoir commandité la descente policière sur les lieux avec comme ordre de protéger les ramasseurs d’ordures de continuer à y déposer des ordures encore.

Affaire à suivre !

Zénébou Maïga : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Distinction honorifique: Quand la compétence et le dévouement du Colonel Adama Diatigui Diarra suscitent admiration

Le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a été honoré, le week-end …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils