mercredi 3 mars 2021
Accueil | Politique | Assemblée nationale : C’est parti pour la session d’octobre 2017
© OUMAR DIOP, AMAP, ASSEMBLEE NATIONALE ,DECLARATION DE POLITIQUE GENERALE DU GOUVERNEMENT, Mme CISSE MARIAM KAIDAMA SIDIBE LE 27/06/2011.

Assemblée nationale : C’est parti pour la session d’octobre 2017

Conformément à l’Article 65 de la Constitution régissant le fonctionnement de l’Assemblée Nationale du Mali, la session dite d’octobre est ouverte, hier lundi 2 octobre. Cette session doit durer quatre-vingt-dix jours pleins. Alors, comme à l’accoutumée, la cérémonie était présidée par l’Honorable Issiaka Sidibé, Président du pouvoir législatif de notre pays. Y étaient effectivement présents, le Premier Ministre et tous les membres de son Gouvernement ; les Présidents des autres Institutions de la République et les Chefs des missions diplomatiques et consulaires accrédités au Mali.

L’ordre du jour de la présente session ordinaire portait sur l’examen et le vote du projet de Budget 2018 que le Gouvernement a soumis à l’approbation des Députés de l’Assemblée Nationale. Le vote du Budget est un mécanisme qui permet aux élus du Peuple de contrôler les recettes de l’Etat et surtout de vérifier et s’assurer de la conformité des dépenses publiques.

En plus de cette loi des finances 2018, soixante une (61) autres seront examinées au cours de cette session, dont 27 ratifications d’ordonnance, 4 propositions de loi et 27 autres projets de loi (dont certains avaient été renvoyés lors des sessions précédentes) et, enfin, l’examen de 3 recueils du Conseil Economique, Social et Culturel.

Cette Session connaîtra également le renouvellement du Bureau de l’Assemblée Nationale et des Commissions parlementaires.

Dans son discours d’ouverture de la session, le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Issiaka Sidibé, dans sa déclaration introductive des débats, s’est acquitté d’un devoir de remercier de tous ceux qui ont tenu à participer à cette cérémonie.

Selon lui,  il y a juste une dizaine de jours, qu’ils ont clôturé une Session extraordinaire convoquée à l’initiative du Gouvernement. Cette Session portait sur l’adoption des lois inscrites dans le sens de la consolidation de la Politique nationale de Décentralisation et de meilleur encadrement des collectivités territoriales.

Avant d’inviter le Gouvernement à vulgariser rapidement ces lois et à rendre opérationnels les tribunaux administratifs, le Président de l’AN s’est félicité de la Résolution des Nations-Unies visant à sanctionner tous ceux qui constitueraient désormais de freins à la bonne application de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale dans notre pays.

Au nom des élus de la nation, l’Honorable Issiaka Sidibé a adressé des vives félicitations au Président de la République pour sa décision de surseoir à la révision constitutionnelle ayant posé des problèmes entre les Maliens.

Concernant l’inauguration du poste de commandement du G5 Sahel, pour le Président de l’Assemblée Nationale, c’est un acte porteur d’espoirs réels dans la lutte contre le terrorisme et l’insécurité dans notre pays et dans la Sous-région.

L’Honorable Issiaka Sidibé n’a pas oublié le monde scolaire. Il a souhaité une très bonne année scolaire2017-2018 à tous les Elèves et Etudiants ainsi qu’au corps enseignant.

En raison de la saison des pluies, il a exprimé sa compassion à toutes les familles touchées par les inondations. Et a prié pour que le Bon Dieu favorise toutes les localités en difficultés d’ordre pluviométrique sur le calendrier agricole.

Dans le domaine des Sports, le dimanche 8 octobre prochain, la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) aura un nouveau Président. Le Président de l’AN a exprimé le vœu de voir ces élections se dérouler dans la plus grande quiétude.

Avant de terminer, l’Honorable Issiaka Sidibé a fait une annonce relative à la Conférence des parlementaires des Etats membres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN) que l’Assemblée Nationale du Mali aura l’honneur de parrainer. L’objectif de cette rencontre qui regroupera des participants qui viendront des 9 Etats membres de cette organisation est, d’une part, d’informer les Députés et les différents acteurs sur le mandat, les objectifs et les difficultés de l’agence, et, d’autre part, de mettre en place un réseau de parlementaires pour accompagner le Secrétariat Exécutif dans ses activités. La session se poursuit, nous y reviendrons.

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

REDECOUPAGE TERRITORIAL DES REGIONS DU NORD: Une exigence exprimée par des associations comme gage d’un Mali stable  

  Dans une lettre ouverte adressée au président de la Transition le 15 février 2021, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils