dimanche 15 décembre 2019
Accueil | Politique | Arène politique nationale: Paul Boro « ré » débarque avec le parti RAMA!

Arène politique nationale: Paul Boro « ré » débarque avec le parti RAMA!

A la Maison de la Presse, le samedi 5 octobre 2019, le parti du Rassemblement pour le Mali (RAMA), a animé un point de presse pour annoncer son arrivée sur la scène politique malienne. L’évènement présidé par Paul Ismaël Boro, parrain de ce nouveau parti, a enregistré la présence de plusieurs responsables de partis politiques. Le fait notable est que le fondateur de ce parti, Paul Ismael Boro n’est pas un inconnu sur la scène politique nationale. Ancien leaders estudiantin, Paul Boro a été militant de la jeunesse Adema, parmi les membres fondateurs de l’UJ RPM, démissionnaire pour intégrer l’UDM de feu Ibrahim Siby, puis militant du RPM, ensuite démissionnaire pour rejoindre les rangs de l’opposition, cela depuis son éviction de la tête du CICB et maintenant fondateur du parti RAMA.

Désormais, l’arène politique malienne accueille  un nouveau-né. Il s’agit du parti Rassemblement des Maliens (RAMA). Il a été créé le 2 septembre dernier. Le logo du RAMA se  représente sous forme de deux mains de couleur noire et blanche symboles des deux grandes communautés qui ont toujours cohabité ensemble au Mali depuis les temps séculaires.

L’émancipation complète de la personne humaine. C’est tout le sens que ses fondateurs donnent à ce parti. « Le RAMA se présente comme un parti de rupture. Oui, nous rompons avec toutes les mauvaises pratiques politiques qui ont conduit le pays au chaos que nous vivons aujourd’hui » a déclaré Paul Ismaël Boro.

Ensuite, comme l’on pouvait s’y attendre le parrain Boro, a sévèrement critiqué le régime actuel. Dans ce sens, il dira que la difficulté de gestion du quotidien et la peur du lendemain ont fait que depuis plus de 6ans, chaque jour est un défi, un challenge et non une chance pour le Mali.

Sur d’autres plans, il a affirmé le soutien du RAMA à la lutte contre la corruption et l’impunité lancée par la justice malienne ainsi qu’à l’armée malienne. De façon spécifique, il a dénoncé le sous équipement matériel et moral des  Forces de Défense et de Sécurité.

Dans cette dynamique, il a porté une analyse sur les secteurs, de l’éducation et de la santé. «  Nous disons non, à une école au rabais, non à une santé aux enchères, non à une justice mal distribuée, non au chômage des jeunes, non aux souffrances des femmes » a-t-il declaré.

Après avoir souligné que le RAMA plonge ses racines dans les traditions africaines du Mali et dans les principes universels des droits de l’homme et de démocratie, il dira que ce parti est né de la rencontre entre une pensée critique, riche et diverse et l’action du mouvement des jeunes et des femmes, pendant deux décennies.

D’après lui, le RAMA revendique le souvenir de 1960, avec l’abolition de la colonisation, l’héritage de la République, du combat démocratique. « Etre un militant du RAMA, c’est ne pas se satisfaire du Mali tel qu’il est, c’est vouloir changer la société » a-t-il laissé entendre.

Aussi, il a précisé que le RAMA, fait sienne des valeurs de la République, la liberté, l’Egalité, la Fraternité, la Laïcité, la solidarité et la justice.

Aux dires du parrain Boro, le RAMA est un parti politique laïc, qui défend la séparation des religions. Pour lui, la laïcité est plus qu’un principe de tolérance. La laïcité, argumente Paul, est un combat contre tous les fondamentalismes, tous les intégrismes, et tous les sectarismes.

Par ailleurs, il faut noter que ce point de presse a été marqué par plusieurs témoignages de responsables de partis politiques.

 

Par Moïse Keïta LE SURSAUT

 

 

 

 

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

L’ancien Premier Ministre Moussa Mara: «  La gouvernance financière de notre pays ressemble de plus en plus à une course sur le toit »

      Dans cette tribune dont nous vous proposions, l’ancien locataire de la primature …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils