lundi 6 décembre 2021
Accueil | Politique | Après la visite de Nana Akufo-Addo: La CEDEAO tape du poing sur la table ?  

Après la visite de Nana Akufo-Addo: La CEDEAO tape du poing sur la table ?  

 

 

En visite ce dimanche 17 octobre 2021 au Mali, le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, président en exercice de la Cedeao a rencontré les autorités maliennes de la transition sur le processus de la transition. Si rien n’a filtré de ces échanges, les chefs de l’organisme sous-régional ouest-africain vont-ils taper le poing sur la table pour faire barrage sur la prolongation de la transition ?   

Selon nos informations, le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, président en exercice de la Cedeao, n’a pas voulu entrer dans les détails des discussions avec les autorités du Mali, mais a préféré réserver le contenu à ses homologues pour la prochaine rencontre sur la transition malienne. Le chef de l’État ghanéen n’a laissé entendre qu’une phrase : « On m’a envoyé pour discuter avec le président Assimi Goïta sur l’évolution de la situation au Mali, » a-t-il confié à la presse. On peut dire sans risque de se tromper que la question relative à l’organisation des élections prévues en février 2022 et la prorogation de la transition entre autres a été évoquée entre les deux personnalités. Sur la question de la prorogation du délai de la transition, les chefs d’État de la Cedeao se réuniront et échangeront sans aucun doute sur la possible volonté des autorités du Mali de changer le délai du processus de la transition en donnant plus de temps au colonel Assimi Goïta, le président de la transition. À son arrivée, ce dimanche 17 octobre 2021 à l’aéroport international président Modibo Kéïta, Nana Akufo-Addo a pu constater certains Maliens  manifestant pour soutenir la transition en cours. Comme pour faire comprendre à notre hôte que plusieurs de nos compatriotes seraient partisans de la prolongation. C’est pourquoi des banderoles étaient affichées tout au long du trajet pour montrer à l’organisme sous régional que les Maliens sont maîtres de leurs destins. De quoi manifester leur soutien au Colonel Assimi Goïta et son gouvernement dans leurs politiques de gestion de l’État. La Cedeao  prendra-t-elle en considération les aspirations du peuple du Mali pour le reste du processus de transition ? De toute évidence, lors de la prochaine rencontre des chefs d’État ouest-africains, elle devra évidemment faire preuve de discernement. Dans le cas contraire, après la visite du président en exercice de la Cedeao, les chefs d’État taperont surement les poings sur la table!

À suivre…

Moriba DIAWARA  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Sommet de la CEDEAO du 12 décembre: Va-t-il accoucher de nouvelles sanctions ?  

     Après avoir interdit de voyager à plus de 140 personnalités dans le pays, excepté …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils