samedi 17 avril 2021
Accueil | Politique | Appropriation de l’Accord pour la Paix et vulgarisation du G5 Sahel: CASMAP à la rencontre des autorités de la Ségion de Ségou

Appropriation de l’Accord pour la Paix et vulgarisation du G5 Sahel: CASMAP à la rencontre des autorités de la Ségion de Ségou

La salle de conférence du Gouvernorat de Ségou a servi de cadre, le mercredi 26 juin, aux travaux de l’atelier sur l’appropriation et la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale au Mali, issu du processus d’Alger et la présentation du G5 Sahel. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par l’Inspecteur Général Biramou Sissoko, Gouverneur de la Région de Ségou, qui avait, à ses côtés, Abdoulaye TOUNKARA, Coordinateur de la Cellule d’Appui à la Coordination des Stratégies Sahel et à la Mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali (CASMAP) et Mme BAKO Assa KONATE, Représentante du Ministère de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale. 

 

La rencontre a été organisée par la CASMAP, dans le cadre de son Plan Annuel de Travail, avec l’appui de son partenaire d’exécution, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Mali et en collaboration avec le Comité de Coordination des Actions du G5 Sahel au Mali. Ce forum de discussions, d’échanges et de partage vise à offrir aux participants une opportunité de s’imprégner davantage du contenu de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale au Mali, d’avoir une large vue sur son degré d’application, mais également leur permettre de s’approprier l’organisation G5-Sahel dans toutes ses dimensions.

Pour ce faire, deux Spécialistes de ces sujets qui sont au cœur des préoccupations nationales, régionales et internationales ont été mis à contribution. Dans sa présentation, Bakary Ahmadou Bakayoko, Expert au Bureau du Haut Représentant du Président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale au Mali, issu du Processus d’Alger, a mis l’accent sur les enjeux et les défis y relatifs. Il a insisté sur les difficultés et la lenteur dans la mise en œuvre avant de faire le point sur l’évolution de l’application de l’Accord pour la Paix.

De son côté, Chérif Hamidou Bah, Point Focal du Comité de Coordination des Actions du G5 Sahel au Mali, a présenté l’organisation, notamment ses objectifs et ses axes d’intervention à savoir : Défense et Sécurité, Gouvernance, Infrastructures et Résilience.

Pour sa part, Abdoulaye TOUNKARA, Coordinateur de la CASMAP a salué les efforts des autorités régionales en tête desquelles le Gouverneur de Ségou pour l’accueil et les conditions idoines offertes à l’organisation du présent atelier. Il a aussi précisé que l’atelier s’inscrit dans une volonté de porter la bonne information sur l’évolution du processus de mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale, issu du Processus d’Alger, signé à Bamako en 2015, et sur la situation dans la Région sahélo-saharienne à travers une présentation du G5 Sahel.

Des messages de sensibilisation, d’apaisement et des appels à l’unisson autour du processus de Paix et de réconciliation nationale ont été les moments forts de la cérémonie de clôture présidée par M. Siné DEMBELE, Directeur de Cabinet du Gouverneur de la Région de Ségou, non moins Modérateur de l’atelier.

  1. Komi, Envoyé Spécial

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Terrorisme au Sahel: Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa prêts à négocier avec Bamako

Longtemps opposé au dialogue avec les djihadistes, le gouvernement malien a mis de l’eau dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils