lundi 2 août 2021
Accueil | Education | Année scolaire 2015-2016 au rendez-vous de tous les espoirs : Des résultats d’examens reflétant les réalités scolaires

Année scolaire 2015-2016 au rendez-vous de tous les espoirs : Des résultats d’examens reflétant les réalités scolaires

Les acteurs de l’école (autorités scolaires, enseignants, élèves du fondamental au secondaire, parents d’élèves, partenaires techniques et financiers) ont tous contribué à la remise sur pieds d’une école en déperdition. L’année académique 2016 a pu tenir ses promesses ; notamment, dans le cadre de redressement et de mise à niveau de l’école malienne.

Le Ministre en charge de l’Eduction nationale, Kénékeou dit Barthélemy Togo, a engagé l’ensemble des acteurs de l’école malienne au chevet d’une éducation agonisante depuis l’avènement de l’ère démocratique à la suite de la Révolution populaire et patriotique de MARS 1991.

La baisse de niveau drastique, les grèves intempestives, les années scolaires tronquées, etc. sont à l’origine de la déperdition et du dérapage éducatif de tous les enfants de ce pays pendant un quart de siècle. C’est toute une génération qui se trouve être victime de la cupidité et de l’avidité du pouvoir de nos Hommes politiques.

Qu’est ce que donc l’éducation ?

En réponse, le pédagogue dit que « l’éducation est l’action des adultes sur les plus jeunes ». Au regard de cette définition, on s’interrogerait pourquoi et comment les citoyens  ont pu impunément laisser les Hommes politiques se servir de l’école c’est- -à-dire de l’éducation de leurs enfants pour assouvir à leur déshydrata politique. Parce que c’est de cela qu’il s’agit. Le temps est maintenant venu de laisser « l’école à l’école, de laisser l’AEEM aux étudiants ». Plus jamais, personne ne doit se servir de l’école ou de prendre en otage les élèves et étudiants à travers l’AEEM pour des fins politiques.

C’est à ce pari que le Ministre Barthélemy Togo en charge de l’Eduction s’est attelé actuellement. Ce, en cherchant à relever le défi de la reconversion des mentalités en vue de mieux lutter contre la fraude de toute nature dans l’espace scolaire. Pour ce faire, le Ministre Togo a utilisé des stratagèmes qui engagent la Responsabilité de tous les acteurs de l’école. Il a utilisé la méthode de la sensibilisation et de la moralisation en vue de réussir des examens propres, justes qui ont abouti à des résultats qui reflètent le niveau réel des élèves tant au DEF qu’au Bac.

Quelles sont les causes profondes de ce scandale scolaire ?

Elles sont de trois ordres. La manipulation politicienne des élèves et étudiants d’une part, mais surtout de la floraison exponentielle des écoles privées n’ayant ni les enseignants qualifiés ni les normes pédagogiques respectées dans leurs établissements.

En troisième position, il faut signaler que les effectifs pléthoriques des élèves dans les établissements publics dus au manque d’enseignants et d’infrastructures en sont des causes les plus amères qui ont perpétué la baisse drastique de nos élèves et étudiants.

Abdoulaye Faman Coulibaly  : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Syndicat national d’ENSUP: Un préavis de grève sur la table du ministre du Travail  

Au regard de certaines difficultés, le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils