mardi 26 octobre 2021
Accueil | Politique | Alou Coulibaly, Maire de la Commune VI du District de Bamako : Les raisons de sa suspension et le communiqué de l’URD

Alou Coulibaly, Maire de la Commune VI du District de Bamako : Les raisons de sa suspension et le communiqué de l’URD

L’élaboration d’un ordre de mission lors d’une mission à effectuer à l’Extérieur du pays au compte d’une Dame qui ne serait pas de la Mairie et que le Maire Coulibaly avait fait passer pour une Conseillère. C’est pour cela que l’Ambassade de la France aurait porté plainte contre le Maire. En outre, on lui reproche d’avoir recruté 5 Agents sans passer par le Conseil Communal et d’avoir vendu 234 permis d’occuper en faisant croire qu’il les avait gratuitement offerts à certains bénéficiaires. Le montant s’élèverait à plus de 54 millions de francs CFA.
Ces mêmes accusations ont été formulées par le Collectif des Conseillers du RPM et du CNID en octobre 2017 : « Pilotage à vue, tentative de trafic de visas, recrutement de militants, distribution gratuite de terrains pour des fins politiques, conseiller fictif (Mme Rokiatou Touré)».
Aujourd’hui, son parti, l’URD crie au scandale. C’est dans un communiqué dont nous avons eu copie. Le parti a appris avec stupéfaction la suspension du Maire de la Commune VI, Alou Coulibaly, pour trois mois, par le Ministre des Collectivités Territoriales.
L’URD rappelle que «depuis la proclamation des résultats des élections communales du 20 novembre 2017, en Commune VI, le parti a fait l’objet de la part du parti au pouvoir, le RPM, des procédures abusives et vexatoires dans l’unique but d’invalider l’élection de son Maire, mais sans succès ».
Ensuite, le Communiqué renchérit : « Après avoir autorisé, à bon droit, le Général Moussa Sinko Coulibaly, un citoyen de la République, à organiser, le 20 janvier 2017, sur un terrain de football de la Commune VI, le lancement des activités de son mouvement, le Maire écope de la part de son Département de tutelle d’une suspension de trois mois pour des motifs officiels fallacieux qui frisent le ridicule.
L’URD dénonce et condamne avec la dernière énergie cette décision honteuse, injuste, anti-démocratique à caractère purement politique.
L’URD exprime son soutien et toute sa solidarité à l’endroit du Maire Alou Coulibaly et de ses collègues Conseillers de la Commune VI.
L’URD suivra avec l’attention requise le déroulement de cette affaire et appelle ses militants et sympathisants à rester vigilants et mobilisés.
Bamako, le 25 janvier 2018
Le Secrétaire à la Communication
Me Demba Traoré ».
Mahamadou Yattara

Rédaction

Voir aussi

Lutte contre le terrorisme: La force Barkhane neutralise Nasser al-Tergui, chef du GSIM dans le Gourma  

    L’information a été donnée hier jeudi 21 octobre 2021, par l’état-major de l’armée …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils