vendredi 23 avril 2021
Accueil | Politique | Alliances politiques: Mamadou Igor Diarra et l’URD en passe de jouer un grand coup ! 

Alliances politiques: Mamadou Igor Diarra et l’URD en passe de jouer un grand coup ! 

 

La présidentielle 2022 arrive à grands pas. Et les partis politiques s’organisent et jouent toutes leurs cartes. Ce week-end, le parti Mali en Action (MEA) a intégré l’Union pour la République et la démocratie (URD). Un signal très fort qui vient d’envoyer les deux partis.

À moins d’un an de la fin de la transition, les formations politiques s’organisent et peaufinent leurs stratégies pour briguer la magistrature suprême. Si l’espoir était placé sur l’ancien chef de file de l’opposition, c’était sans compter sur les choix de la providence. Car celui-ci a été enlevé à l’affection de tout un peuple.

Cependant, l’homme est parti, mais ces idéaux et le parti restent. C’est ainsi que les membres du parti URD ont toujours témoigné la mémoire du défunt président en faisant rayonner le parti pour que celui-ci joue les premiers rôles sur l’échiquier politique malien. Le parti très attendu malgré la perte d’un homme d’État est attendu pour jouer les premiers rôles.

Pour son premier coup, l’URD accueille une adhésion de taille. L’ancien ministre de l’Économie et des Finances et candidat à la dernière élection présidentielle au Mali (2018), Mamadou Igor Diarra vient de rejoindre l’Union pour la République et la Démocratie (URD).

Alors déjà le parti du poignet de main avait eu une rencontre avec celui de l’Abeille, ADEMA-PASJ. Ces mouvements définissent clairement la vision des responsables de l’URD, de voir ce parti jouer les premiers rôles aux prochaines élections législatives et présidentielles.

Toutefois, l’arrivée au sein de cette formation politique de poignée de main, de ce cadre chevronné, Mamadou Igor Diarra, est évocatrice. Pour plusieurs, il serait le probable porte-étendard pour  l’URD. On annonce même d’autres partis politiques qui seraient déjà entrés en négociation afin de définir les modalités de leur entrée afin de faire bloc derrière un candidat de poids afin de bringuer cette magistrature suprême.

Faut-il le mentionner, depuis le décès de l’honorable Soumaïla Cissé, le jeu semble désormais ouvert pour les candidats qui se seront bien montrés engagés et déterminés en faveur du Mali.

Bourama Kéïta LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Chérif de Nioro appelle les Maliens: « Ne permettez pas que des lois contraires à l’Islam soient inscrites dans la Constitution »

  Le chérif de Nioro est décidé à ne rien lâcher dans cette affaire des …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils