vendredi 6 décembre 2019
Accueil | Politique | Affaire Bakary Togola: Le Procureur promet l’objectivité et l’impartialité dans le processus 

Affaire Bakary Togola: Le Procureur promet l’objectivité et l’impartialité dans le processus 

Une des grandes affaires judiciaires vient de s’ouvrir. Il sagit de celle relative aux ristournes des paysans impliquant le Président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM) , Bakary Togola.

Le Procureur du Pôle économique et financier de Bamako a exposé, le samedi  14 septembre dernier, au cours d’un point de presse, les faits de malversation dont fait l’objet  du Président de l’APCAM, Bakary Togola. Selon l’Homme en robe noire, c’est un dénonciateur anonyme qui a saisi sa structure judiciaire par rapport à la situation. «Un lanceur d’alerte qui est resté dans l’anonymat nous a envoyé une correspondance dans laquelle il a fait état de l’existence de malversations au niveau de la confédération des sociétés coopératives de producteurs de coton. Il nous fait entendre que ces malversations pouvaient se chiffrer à 3 milliards, voire plus. C’est ainsi que nous avons ordonné l’ouverture d’une enquête en saisissant la Brigade du Pôle économique et financier », a-t-il laissé entendre au début de ses propos avant d’enchainer que ce sont les documents fournis par ledit dénonciateur qui ont été déterminants  et qui ont permis d’avancer rapidement dans les enquêtes préliminaires à la suite desquelles l’ex-ami de l’ancien Président Amadou Toumani Touré  a été mis en garde  à vue, puis présenté devant un Juge d’Instruction, le vendredi dernier. Un Juge qui, à son tour, a  ordonné sa détention provisoire à la prison centrale de Bamako.

Toujours aux dires du Procureur Général, plus de 9 milliards de francs CFA ont manqué à une somme globale de plus de 13 milliards mis à la disposition de la confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton par la CMDT. Cela, dans la période de « 2013 à 2019 ». Une période au cours de laquelle la CMDT a mis à la disposition de la confédération des sociétés coopératives de producteurs de coton 13.431.431.037 francs CFA. «Sur ce montant, seuls 8.854.760.823 ressortent des comptabilités de la confédération et le montant de 4.576.676.214 F CFA n’a pas été comptabilisé», a expliqué le Procureur avant d’enchainer que  «sur les 8 milliards comptabilisés, seuls 3.969.284.966 F CFA ont pu être justifiés. Il va s’en dire qu’un montant de 4.885.475.857 F CFA reste non justifié. «Ce qui fait un total non justifié de 9.462.152.071 F CFA », conclura-t-il.

Six autres personnes recherchées 

Dans sa déclaration liminaire, le Procureur du Pôle économique et financier de Bamako a dévoilé  qu’en plus de Bakary Togola qu’est « le présumé auteur principal » de ces actes  de malversations, six autres personnes sont suspectées d’avoir «contribué d’une manière ou d’une autre» aux activités.  «L’instruction sera conduite avec objectivité, impartialité et dans le respect strict du principe de l’instruction à charge et à décharge », a-t-il conclu.

Seydou Konaté LE COMBAT

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP 25 : Christian Wessels s’exprime 

  La Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP 25 (2 – 13 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils