mardi 30 novembre 2021
Accueil | Important | Accord de paix : La caravane de vulgarisation lancée

Accord de paix : La caravane de vulgarisation lancée

Conscient du besoin de prise en compte réelle des intérêts stratégiques des femmes dans le processus de mise en œuvre des dispositions et mesures de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, le Réseau Paix et Sécurité des femmes de l’Espace CEDEAO (REPSFECO-Mali), est résolument déterminé à la réalisation d’une véritable vulgarisation du contenu du document. C’est dans ce contexte qu’il a initié une caravane de paix qui va sillonner les six communes du District de Bamako durant trois jours avec un grand meeting pour couronner chaque étape.

La caravane de vulgarisation de l’Accord de paix a été lancée officiellement hier mardi 2 août, à la plateforme des femmes leaders.

L’objectif de cette campagne de vulgarisation de l’Accord de paix et la problématique de la participation des femmes à sa mise en œuvre est de faire comprendre au maximum de Maliens, particulièrement les femmes et les jeunes, le contenu de l’Accord de paix et de faire un plaidoyer pour leur meilleure participation dans sa mise en œuvre conformément à la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies à travers des actions de plaidoyer et de sensibilisation. Il s’agit aussi d’amener les populations du District de Bamako à adhérer à l’esprit de cet Accord de paix.

Pour la Présidente du Réseau Paix et Sécurité des femmes de l’Espace CEDEAO, Me Saran Kéïta Diakité, l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale est considéré à la fois comme un outil de maintien de la paix et un instrument de reconstruction sociale et gage de développement durable post conflit. Selon elle, cette caravane servira d’ un espace d’échange et de renforcement de synergies entre les jeunes eux-mêmes d’une part, et de l’autre, entre les jeunes et les populations des communes sillonnées.

«Les femmes et les jeunes ne doivent pas apparaître seulement comme bénéficiaires mais aussi et surtout, détenteurs et détentrices de droits dans le maintien de la paix et de la reconstruction nationale », a dit la Présidente du REPSFECO-Mali.

Pour l’organisation de cette caravane, le Réseau a bénéficié de l’appui de l’ONU femmes et de l’Ambassade du Royaume d’Espagne au Mali.

Salimata Fofana : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Insécurité grandissante au Mali: Le BIPREM brandit un carton jaune au Président Assimi Goïta  

    Monsieur le Président,   Le BIPREM FASOKO est une association apolitique de la …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils