mardi 23 avril 2019
Accueil | Santé

Santé

TABAGISME: Les jeunes bamakois sous l’emprise de la chicha

Les voies de l’autodestruction est généralement le chemin préféré des jeunes maliens. Ainsi, en plus de l’alcool et de certaines drogues dures, ils sont nombreux ces jeunes bamakois à être désormais sous l’emprise de la chicha ou le narguilé. Un produit dont se servent aujourd’hui de nombreux Lounges et bars …

Ce qu’il faut savoir sur la trypanosomiase humaine africaine : Quels sont les signes de la maladie ?

La fièvre, les maux de tête (céphalée), de longue durée, rebelle aux traitements habituels. Il y a d’autres signes Ganglion au niveau du cou et d’autres signes troubles moteurs (mouvements anormaux, tremblements difficultés à marcher). Il y a également des troubles psychiques (agressivité, apathie, confusion mentale) dont un grand amaigrissement …

Confidence : EAU MINERALE DIAGO : Les clients boudent

Depuis un certain temps le géant de l’eau est en baisse vertigineuse dans la vente de sa denrée tant prisée : l’eau. Même si du côté des responsables de l’entreprise libanaise l’on n’a pas voulu nous dire beaucoup, certains grossistes et détaillants pointent du doigt l’incapacité de la structure à …

DECHARGE D’ORDURES DE LAFIABOUGOU : Le calvaire des riverains

Les familles riveraines du dépôt d’ordures de Lafiabougou, en commune IV du District de Bamako, peinent à trouver une réponse concrète à ce mal récurent. A chaque évacuation des ordures, pousse sur le site, un autre tas plus monstrueux que le précédent. Un mal ne venant jamais seul, les travaux …

OZONE MALI : Erreur de choix ou duperie des autorités ?

L’impact des 9 milliards de F CFA promis chaque année par l’Etat malien et la Mairie du District de Bamako à la société de nettoyage marocaine Ozone Mali n’est toujours pas assez visible dans les rues de Bamako. Après cinq ans de présence d’Ozone Mali, Bamako reste, toujours, une ville …

Marché de légumes en cette période de fraicheur : Malgré l’abondance de l’offre, il y a la mévente

En cette période de fraicheur, les denrées alimentaires sont presque mures, fraiches et disponibles voire partout à la portée des clients.  Mais, le hic  est que les revendeuses de Bamako ne semblent pas en tirer  profit malgré que  ces légumes proviennent en majorité de chez nous ici au  Mali, à l’exception de quelques-uns qui sont importés …