dimanche 21 juillet 2019
Accueil | Politique | ARCANES POLITTIQUES : Les leçons de démocratie des deux Modibo

ARCANES POLITTIQUES : Les leçons de démocratie des deux Modibo

Il ne s’agit pas seulement de refuser, mais de dire ‘‘non’’ en toute sincérité en face de l’autre. Ça, les Modibo Sidibé et Kadjoké l’ont prouvé la semaine dernière à Koulouba lors de la cérémonie de remise officielle de l’avant-projet de loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992,
La cérémonie de remise officielle de l’avant-projet de révision constitutionnelle aux acteurs sociopolitiques, a lieu courant semaine dernière. Et si des responsables politiques de l’opposition ont décidé de bouder l’évènement pour divers raisons, d’autres, par ‘‘par respect aux institutions de la République’’, ont honoré de leur présence à la rencontre.
Au nombre de ces hommes politiques qui ont répondu à l’invitation de Koulouba l’on peut citer ceux de la majorité présidentielle, réunis au sein de la coalition EPM et qui ont été reçus le mardi 9 Avril à Koulouba. En fin de semaine un autre groupe d’hommes politiques ont été reçus à Koulouba. Parmi eux, Modibo Sidibé (Fare Anka-wuli), Amadou Thiam (ADP-Maliba), Modibo Kadjoké (PMR) et Abdoulaye Diarra (Yéléma). Deux de ces derniers visiteurs ont fait part de leurs vérités au président IBK avant de recevoir copie de l’avant-projet de la révision constitutionnelle.
Il s’agit d’abord de Modibo Sidibé, président du parti Fare Anka-wuli. A Koulouba, et face au président IBK il a rejeté le projet de révision constitutionnelle. Pas dans le contenu, mais pour l’ancien premier ministre le climat sociopolitique n’est pas encore favorable à une telle imitative. De ce fait, et en somme, il a prôné le dialogue au plan national avant tout processus de réformes institutionnelles.
Même message de la part de Modibo Kadjoké lors de la cérémonie de remise de l’avant-projet. Ce dernier a surtout exhorté le président IBK d’aller encore à l’écoute du peuple : ‘Quand le peuple français s’est agité, Emmanuel Macron est allé à sa rencontre ; Quand le peuple algérien a crié, Bouteflika a écouté ; Quand le peuple soudanais s’est manifesté le Président El Bechir a tendu l’oreille ; Le peuple malien a fini de crier, de se manifester, il gémit. Écoutons ses gémissements !’’, a-t-il dit.
Selon Modibo Kadjoké et toujours devant le président, ‘‘Il y’a une rupture entre l’Etat et les citoyens’’ qu’il faut d’abord corriger avant d’aller à la révision constitutionnelle. ‘‘Assurer la sécurité alimentaire ; restaurer la sécurité des personnes et de leurs biens et négocier un moratoire pour les revendications catégorielles’’, a recommandé Modibo Kadjoké à IBK sous cette tribune.
Deux déclarations qui ont été largement appréciées et par l’opinion publique et par le président IBK lui-même qui n’a pas pu s’empêcher de dire que tout a été bien dit ‘‘Kou Gnèna’’).
KORO : Tentative de désarmement échouée
Samedi 13 Avril les habitants de la ville de Koro ont reçu la visite des forces armée maliennes. Jour de foire hebdomadaire, les visiteurs avaient pour ordre de mission de désarmer tout individu habillé en chasseur traditionnel ‘‘dozo’’ avec arme à l’épaule. Mission échouée !
Ce sont les habitants de Koro ville qui ont accueilli avec des mots à l’appui des mots hostiles pour dire ‘‘non’’ au désarment des chasseurs traditionnels. Des mots hostiles, voire des tentatives de lynchage des Famas, il a fallu l’intervention d’autres figures de la ville qui se sont interposées entre les manifestants et le véhicule des Famas (peut-on constater dans une vidéo rendue publique sur les erseaux sociaux).
La population de Koro pense qu’elle sera livrée à la merci d’autres groupes armés après le désarmement des chasseurs traditionnels qui assurent sa protection.
Quant aux éléments des forces armées mobilisés pour la circonstance, ils ont su garder leur sang-froid et renoncer à la mission sans incident.
LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

LES HELICOPTERES CHEREMENT ACQUIS SONT CLOUES AU SOL: Quand IBK et Karim donnent des pistes  aux enquêteurs

Le Président de la République, chef suprême des Armées et le Puissant Président de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils