dimanche 7 mars 2021
Accueil | Votre opinion | Visite du président de la France à Gao : Ce que pensent des bamakois pensent

Visite du président de la France à Gao : Ce que pensent des bamakois pensent

Suite à la visite au Mali du tout nouveau Président Français Macron, fraîchement élu le 7 mais dernier par les Français, votre journal, « Le Combat » est allé à la rencontre des Bamakois pour savoir ce qu’ils en pensent

Suivons ce micro-trottoir

Amadou Tandina, Militaire à la retraite : «Emmanuel Macron est un enfant béni. Béni, car, il vient au Mali. Nous sommes Maliens et fiers de l’être, on est fier d’avoir été colonisé par la France. La France nous a sauvés et on ne le regrette pas. Je suis militaire et je sais de quoi je parle. Macron, qu’il soit la bienvenue au Mali et on va le bénir. C’est un enfant béni et c’est Dieu qui lui a donné le pouvoir et non quelqu’un. Tous les Maliens l’aiment et on aime la France aussi».

Caporal Youba Job Sidibé, Militaire à la retraite: «J’apprécie la visite du Président français au Nord du Mali. C’est par la grâce du Seigneur que la France nous a sauvés. N’oublions jamais l’année 2013 quand les djihadistes voulaient venir prier à Sévaré puisque notre Armée nationale était en défaillance. Il faut reconnaitre que si l’Armée française n’était pas là, aujourd’hui, il se trouverait que le Mali n’existe plus aussi; donc, si ce n’était pas l’intervention des Français, les djihadistes allaient nous saccager. Ils n’ont aucune idéologie, ils ne font que saccager et tuer. Vraiment, nous remercions la France ; car, sans la France, le Mali ne sera pas là aujourd’hui. Cela était sous Hollande et maintenant Emmanuel Macron est un jeune, un Homme inspiré de Dieu et il a sa tête. Certains lui critiquent parce qu’il n’est pas venu à Bamako d’abord. Non, il n’est pas venu pour Bamako, il a fait sa première visite en Allemagne, le Mali n’a qu’à se sentir heureux par la grâce de Dieu il y a les Français chez nous sinon il n’allait pas venir ici, c’est plutôt les Présidents africains qui doivent se rendre à l’Elysée pour lui rendre hommage. Donc, s’il est venu chez nous, c’est  que Dieu est avec nous. À présent, qu’on termine avec les problèmes de Kidal et que ce Mali soit uni, que l’histoire termine. Rien ne vaut la paix. Sans la paix, rien ne pourra se réaliser. Donc, que la France nous aide à finir avec ces djihadistes et à remettre Kidal dans nos mains».

Mountaga Dembélé, Enseignant à la retraite : «L’arrivée de Macron à Gao est à apprécier. Il ne fait que suivre la voie de son prédécesseur. Mais il aurait été bon qu’il commence par Bamako. Comme il est très jeune, il n’est pas tellement habitué à la politique. Dorénavant, il peut se racheter  en revenant à Bamako après cette première visite parce que sa mission c’est lui qui la connait et pourquoi il est venu à Gao, nous l’accusons en tant que Maliens ; mais il a son motif. Donc, il peut se racheter pour faire plaisir au Peuple malien en revenant véritablement à Bamako avec une grande réception. Ce qui va nous réconforter parce que là où nous sommes plus de 90% des Maliens sont mécontents qu’il commence à Gao et non par Bamako. Ce sont des erreurs politiques ; mais, peut-être qu’il n’a pas d’expériences ou encore qu’il a ses raisons».

Mamadou Seydou, Docteur de Formation : « Je suis très ravi et content que le nouveau Président français est venu au Mali ; précisément au Nord et chez moi. Tout le monde sait que les problèmes du Mali ont été déclenchés vers le Nord et le Sud. Mais aussi c’est une fierté pour moi ; car, ce Jeune Président a le même âge que moi, on a tous 39 ans. Donc, si lui il est devenu Président de la République française pour changer le visage de la France, moi aussi j’aurais voulu, à la date d’aujourd’hui, être le Président de la République du Mali pour changer la donne dans mon pays ; car, ici, rien ne va plus, il y a trop de problèmes. Mais c’est une fierté aussi pour les populations du Nord qui voient d’autres Présidents venir visiter leurs contingents qui sont là-bas parce que pratiquement tous les contingents étrangers ont été visités par leurs Présidents. Pourquoi, nous-mêmes, en tant que Maliens, notre Président ne part pas visiter ses propres contingents qui se trouvent au Nord du Mali. Il ne s’agit pas d’aller rencontrer un Président à l’Extérieur mais il s’agit avant son arrivée d’aller à Kidal, à Tessalit, à Kayes,  à Sikasso, à Mopti… Vraiment cette visite de Macron est une satisfaction et une joie non seulement pour moi personnellement en tant que Malien mais aussi pour tout le Peuple malien et pour le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta».

Réalisé par Mariam Sissoko, Stagiaire

Rédaction

Voir aussi

Échanges, aides au développement et médias : le manque d’intérêt de la France   Pourtant, force …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils