mardi 3 août 2021
Accueil | Politique | Transhumance politique : Me Demba tacle Amadou Koïta

Transhumance politique : Me Demba tacle Amadou Koïta

Grand animateur de l’opposition républicaine, Amadou Koïta a, depuis, rejoint la mouvance présidentielle «pour», dit-il, «fonder la grande famille des «socialistes». L’opposition qui ne s’est pas exprimée publiquement sur le sujet semble en avoir en travers de la gorge. En tout cas, Me Demba Traoré de l’URD n’a pas raté l’occasion d’adresser un tacle appuyé lors de la dernière conférence de presse de leur parti sur les élections législatives partielles de Barouéli.

La couleuvre est difficile à avaler. Le départ d’Amadou Koïta, actuellement Ministre de la Jeunesse et de la Citoyenneté, n’a pas toujours été digéré par ses amis d’hier. En tout cas, Me Demba Traoré, n’a pas raté l’occasion pour l’administrer un tacle appuyé lors de la dernière conférence de presse de leur parti sur les élections législatives partielles de Barouéli.

Parlant des manigances qui ont eu lieu pour faire élire le candidat de l’ADEMA à ces élections au détriment du leur, il s’en est violement pris au Régime en place et surtout à l’immixtion du Président de la République dans «une simple élection partielle. Selon le Directoire du parti de la poignée de mains, le Président de la République aurait, lors du Conseil des Ministres du 3 août dernier, instruit ouvertement et fermement à ce que tout soit mis en œuvre pour barrer la route au candidat de l’URD. Ce qui fut fait, selon eux, à travers la distribution d’argent, de savon, de sacs d’engrais, de matériels agricoles, etc. Bref, la corruption.

Ce gouvernement qui se dit démocrate, selon Me Demba Traoré, ne supporte pas la contestation; d’où son mépris pour l’opposition. D’ailleurs, le gouvernement aurait mené des «basses manœuvres» en vue de dissoudre l’opposition «républicaine», dit-il.

Au détour des manœuvres qui ont été, selon Me Demba, menées pour disloquer l’opposition, il saluera la dévotion des partis membres qui animent cette opposition. Car, selon lui, l’opposition, dans un pays comme le Mali, n’est pas chose facile et ils sont peu nombreux, ceux qui peuvent rester de marbre face aux propositions alléchantes du gouvernement. Allusion faite à Amadou Koïta qui a quitté le navire. A ce propos, il dira que les personnes préoccupés par l’appât du gain facile ne peuvent animer cette opposition. L’intéressé appréciera. Cette grosse pavée dans la tranquille mare d’Amadou Koïta ne le laissera pas certainement de marbre. Connaissant le bagout de l’homme, il faut s’attendre à une réponse axée sur les principes « du berger à la bergère». Cela, dès après son retour de Ségou où il participe aux activités des vacances citoyennes.

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Moussa Diawara en prison: Qui l’aurait cru?

Rebondissement dans l’affaire du journaliste Birama Touré disparu depuis 5 ans. L’ex-patron du renseignement malien …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils