mardi 3 août 2021
Accueil | Important | Report du concours de la fonction publique : Une autre grogne sociale évitée de justesse par la Ministre Raky Tala

Report du concours de la fonction publique : Une autre grogne sociale évitée de justesse par la Ministre Raky Tala

En reportant d’une semaine, du 25 au 30 décembre 2016, les concours directs de recrutement dans la fonction publique, le Ministère du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les Institutions, venait ainsi d’épargner de justesse le Mali de l’ouverture d’un autre front social à connotation religieuse. La date initiale du 25 décembre coïncidant avec la fête chrétienne de Noël, la Communauté chrétienne voyait dans l’organisation de ce concours à cette date comme une forme de discrimination au profit de la majorité musulmane qui, elle, ne trouverait aucun mal à subir les épreuves un dimanche coïncidant avec un jour de fête.

La grogne sociale en gestation née dans les milieux syndicaux, dès les lendemains de la fixation à la date du 25 décembre de ces concours, a fini par avoir gain de cause avec ce report d’une semaine. A défaut de satisfaire complètement les deux bords religieux de notre pays qui trouveraient mieux de compétir après les périodes de fin d’année; car; dégagés du stress lié au tracas de cette période, ce petit report vient tout de même démentir ce que l’on appelle tout bas la volonté manifeste du gouvernement de ne pas donner les chances égales aux deux croyances religieuses du pays. «Les candidats aux concours directs de recrutement dans la Fonction publique, session de décembre 2016, sont informés que les épreuves de la journée du dimanche 25 décembre 2016 sont reportées au vendredi 30 décembre 2016 aux mêmes heures et aux mêmes lieux. Le reste du calendrier est sans changement. La Ministre du Travail et de la Fonction Publique, chargée des Relations avec les Institutions, sait compter sur la bonne compréhension de tous les candidats». C’est en ces termes que le Département de tutelle, par le flair de Mme Diarra Raky Tala, a sauvé ce qui pouvait encore l’être quand on imagine les possibles retombées que pourrait avoir une présomption de discrimination d’une communauté religieuse en faveur d’une autre dans un Mali laïc. L’organisation de ce concours étant désormais à l’abri de toute critique de par son aspect calendrier surtout, ses résultats ne seraient plus abjects en ce sens qu’ils seraient exempts de toute contestation au niveau de sa forme et, ce, au grand bonheur de tous les candidats. Il y va pour l’intérêt du Mali en quête effective de la paix interne. 

Katito WADADA : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

AFFAIRE DES HARCÈLEMENTS SEXUELS: Les partisans de Hamane Niang convaincus de son innocence

Après des allégations de violences sexuelles sous son mandat à la Fédération malienne de basket-ball, …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils