dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | Rast Bath-Soumaïla Cissé : Un duo sérieux

Rast Bath-Soumaïla Cissé : Un duo sérieux

Le Collectif pour la Défense de la République (CDR), dirigé par le chroniquer Rast Bath, vient de faire le choix de soutenir la candidature de Soumaïla Cissé à la présidentielle du 29 juillet prochain. Un soutien de taille qui pourrait faire pencher la balance de la victoire en faveur du candidat de l’URD.

Les candidatures se multiplient. Les alliances suivent la cadence. Mais une constante se dégage, aucune candidature ni alliance au stade actuel n’a les garanties d’une victoire. La course au soutien de poids est dès lors le sport favori des candidats.  On fait les yeux doux aux Religieux pour bénéficier de leurs consignes de vote. Boubacar Aliou Diallo semble avoir tiré le gros lot avec le soutien garanti du Chérif de Nioro. Les autres leaders que sont Ousmane Chérif Madani Haïdara et Mahmoud Dicko ne se sont pas prononcés en faveur d’une candidature. Grand bénéficiaire du Chérif  de Nioro en 2013, IBK n’est plus en odeur de sainteté avec ce denier qui aurait même appelé à voter contre lui. Ils ne sont pas les seuls Leaders religieux semble  avoir dit  le Président IBK. Il a fait la cours à d’autres. Le lendemain de la fête de Ramadan, les populations ont été étonnées de voir IBK, accompagné de son Premier Ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, et du Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Issiaka Sidibé, atterrir chez le Chouala Bayaya Haïdara, à Bolibana. Un jeune prêcheur qui, depuis peu, a pris faits et causes pour le régime. En plus de le soutenir, Chouala descend en flamme contre tous ceux qu’il considère comme opposant au régime. «Un beau retour de l’ascenseur de la part du régime», dirait-on.

La société civile dans la danse 

Son rôle est de s’occuper des préoccupations de la société et de les défendre vis-à-vis des Dirigeants. C’est une entité qui peut jouer les rôles de facilitateur et même de médiateur en cas de besoin. Mais, la société civile malienne ne peut plus jouer ce rôle. Pour cause, elle est à l’origine de l’alliance formée autour de la candidature du Dr Cheick Modibo Diarra.  Cette intervention de la société civile dans l’arène politique la discrédite aux yeux de l’opinion nationale et l’élimine de facto de la mission d’observateur indépendant qui devait être le sien lors de cette élection sensible. Dieu sait qu’elle serait plus utile dans son rôle traditionnel plutôt que de se mêler du jeu politique. Même si Moussa Mara, qui a renoncé à ses ambitions présidentielles propres pour s’allier au Dr Cheick Modibo Diarra, pense le contraire, estimant que «nous ne sommes pas dans une période normale».

Le cas Rast bath

Mais de tous les potentiels poids lourds lorgnés par les candidats, le plus important est à ce jour le chroniquer, Rast Bath et le collectif pour la Défense  de la République (CDR).  La majorité des candidats ont voulu l’avoir à leurs côtés au moment d’annoncer leur candidature. On a vu le Dr Cheick Modibo Diarra jubilé aux côtés de Rast Bath dans un palais de la Culture plein à craquer. Il est allé jusqu’à prononcer le fameux refrain de Rast Bath «choquer pour éduquer». Mais cela ne semble pas avoir été suffisant pour séduire Rast Bath et lui accorder son soutien. Car, ce dernier, à la tête du Collectif pour la Défense de la République (CDR), a annoncé, la semaine dernière,  au Carrefour des jeunes, leur soutien à la candidature de Soumaïla Cissé. Si le soutien Rast Bath à un autre candidat pouvait mettre ce dernier au même niveau que Soumaïla Cissé et IBK, il faut dire que depuis cet appui du CDR, Soumaïla se place au-dessus du lot.

Avec ce soutien, Soumaïla Cissé peut valablement prétendre à une victoire à la présidentielle quand on sait la capacité de mobilisation de Rast Bath et son CDR. Ce choix qui se base sur des résultats d’entretien avec les candidats et une étude minutieuse de leurs projets de société par un comité scientifique au sein du CDR  sera suivi par l’ensemble des membres. En tout cas, le duo Soumaïla Cissé-Rast Bath se présente comme le plus sérieux, et celui à même de sortir victorieux de cette bataille de la présidentielle qui s’annonce très rude.

Mohamed Sangoulé DAGNOKO : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils