mercredi 27 octobre 2021
Accueil | International | Présidentielle du 29 prochain : L’UA sollicite Yayi Boni pour la supervision

Présidentielle du 29 prochain : L’UA sollicite Yayi Boni pour la supervision

À un moment où l’heure est à la formation et au déploiement sur le terrain des observateurs de l’Union Européenne et de Caristas international-Mali, l’Union Africaine (UA) a, quant à elle, porté son choix sur la personne de l’ancien Président du Bénin pour la supervision du scrutin présidentiel malien dont le premier est prévu pour le dimanche 29 juillet 2018.

Ainsi, le Président béninois Thomas Boni Yayi qui n’a pas fini de mettre sa compétence au service du continent africain va superviser l’élection du 29 juillet prochain dans notre pays au titre d’observateur de la Mission d’observation électorale de l’Union Africaine (MOEUA).

Le Président d’honneur du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) n’est pas à sa première mission de supervision d’élections sur le continent africain depuis qu’il a quitté le pouvoir après son second mandat constitutionnel. Ce sont sans doute ses expériences et l’activisme dont il a fait montre dans la Sous-région durant la décennie passée à la tête du Bénin qui lui ont valu aujourd’hui la confiance de l’UA. La mission d’observation de l’UA sera associée aux 80 autres observateurs de longue durée de l’Union Européenne ayant à leur tête Mme Cécile Kyenge.

La mission procédera à une observation et une analyse indépendantes, objectives et impartiales de la conduite du scrutin à la lumière des dispositions pertinentes de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, adoptée en 2007 et entrée en vigueur en 2012 et qui vise à rehausser les processus électoraux en Afrique, renforcer les institutions électorales et la conduite d’élections équitables, libres et transparentes. Outre l’observation électorale directe, la MOEUA prévoit des rencontres avec divers acteurs du processus électoral, notamment les autorités institutionnelles, les coalitions des partis politiques et indépendants en compétition, les organes de gestion et de supervision des élections, les Représentants des médias ainsi que les organisations de la société civile.

Il est à signaler que pour l’observation de cette présidentielle 2018, l’ONG Caristas-Mali a déjà formé 513 observateurs qui seront eux aussi déployés sur le terrain dans les jours à venir.

Pour rappel, de 2013 à nos jours, cette ONG a, sous l’égide de la conférence épiscopale du Mali, accompagné le processus électoral et l’amélioration de la gouvernance au Mali. De ce fait, elle a formé et déployé à travers le pays respectivement 353 et 428 observateurs à l’occasion des élections présidentielles et législatives de 2013.

Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Vers la saisie des biens des fils d’IBK: Un acolyte de Bouba visé par des enquêtes   

  La lutte contre la corruption au Mali prend, depuis le début de la seconde …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils