mercredi 27 octobre 2021
Accueil | Politique | Présidentielle de 2018 : Le disque raillé du candidat sortant

Présidentielle de 2018 : Le disque raillé du candidat sortant

La cérémonie de présentation du projet de société du Président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta, intitulé : «  le Mali ira loin », le 21 juillet 2018 à l’Hôtel Sheraton de Bamako a été accompagnée de beaucoup de couacs et de sujets d’incompréhensions fâcheuses.

 Le Président IBK en personne a été contraint d’apporter des rectificatifs dans les déclarations préliminaires du Maître de cérémonie. Néanmoins, selon l’avis de certains proches du Candidat IBK, il n’y s’agirait que d’erreurs à prendre juste pour de lapsus de langue. Mais, ce fut encore le même Président qui apporte d’autres rectificatifs dans les interventions d’autres participants qui le présentent comme le Président de la République. Là, IBK intervient automatiquement pour préciser qu’il est un candidat à sa propre succession. Ce, même s’il est arrivé à l’Hôtel avec tout son habituel dispositif sécuritaire avec d’impressionnants motards avec gyrophares et route coupée. Le Président IBK en personne se charge de donner le micro baladeur à Madame Sacko, la chargée de la présentation officielle de la Délégation.

Concernant le programme de la cérémonie, il devrait être couronné par une série de questions-réponses. Mais, cette phase a été dissimulée par la suite. La cérémonie était prévue, selon l’information dont nous disposons, pour dix-sept heures ; mais, elle n’a pu démarrer qu’à dix-neuf heures. Et ce fut une cérémonie au cours de laquelle le Directeur de campagnes, Bocary Tréta, n’avait pas son mot à dire. Mieux l’ORTM n’était pas visible, du moins les cameramen qui arborent d’habitude de gilets estampillés ORTM.

Le programme lui-même a été présenté à moitié 

En effet, selon nos informations, concernant le projet de société, il s’agit d’un programme comportant cinq axes sur une soixantaine de pages. Selon ses concepteurs, il tient compte des enseignements tirés du bilan de son précédent projet de société «Le Mali d’Abord» ; des préoccupations et des attentes des populations, recueillies au cours de ses multiples missions tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays auprès des paysans, des artisans, des entrepreneurs, des chercheurs, des universitaires, des jeunes, des femmes, et d’autres Maliens, mais aussi des résolutions et recommandations des partenaires au développement.
Le programme puise son fondement dans le Cadre Stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD) et la mise en œuvre accélérée et soutenue de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale au Mali issu du processus d’Alger.

Autant la beauté des textes est une réalité, autant leur matérialiser en est une autre

Durant les cinq (5) prochaines années, les efforts du Candidat-Président seront concentrés, notamment sur entre autres; l’amélioration de la Gouvernance et le développement du capital humain, les mesures devant aider à relever les défis multiformes, avec l’appui et l’accompagnement des amis et partenaires au développement du Mali.

Cependant, n’oublions pas que se faire concevoir de beaux  textes est une réalité, mais les matérialiser en est une autre. Et, pour preuve, il suffit de se rappeler que le précédent projet de société du même candidat IBK (« LE MALI D’ABORD ») était plein de promesses en termes d’emplois, de résolution de la crise du Nord, de lutte contre la pauvreté et d’insécurité sur tous les plans, de réalisation d’infrastructures socio-économiques de base et d’amélioration des conditions de vie et de travail des Maliens. Mais, au finish, ce fut de ‘‘Yabe non’’ ? Pour ainsi dire une espèce de disque raillé.
Mahamadou Yattara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Vers la saisie des biens des fils d’IBK: Un acolyte de Bouba visé par des enquêtes   

  La lutte contre la corruption au Mali prend, depuis le début de la seconde …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils