mardi 4 octobre 2022
Accueil | Politique | Présidentiel 2018 : Les personnes âgées au centre de l’accomplissement du devoir civique

Présidentiel 2018 : Les personnes âgées au centre de l’accomplissement du devoir civique

Le vote est un droit et un devoir citoyen. Conscient de cela, les personnes âgées et handicapées ne sont pas restées en marge de cette élection présidentielle 2018. Elles étaient fortement mobilisées pour aller choisir le futur Président de la République. Selon la plupart d’entre elles, qu’on a pu approcher, l’objectif principal est d’orienter les jeunes vers la bonne voie.

La journée du dimanche 29 juillet dernier a été marquée aussi par la forte mobilisation des personnes âgées et handicapées dans les centres de vote. D’autres avec leurs cannes et certains à bord de motos tricycles, toutes sont sorties pour honorer ce jour qui est d’une importance capitale pour le processus démocratique de notre pays, surtout en tenant compte de la situation qu’il traverse.

Pour la majorité d’entre eux, il s’agit de montrer l’exemple à la jeunesse malienne. C’est le cas de cette vielle retraitée du Trésor  public national.  Mme Dolo Jeanne Coulibaly a plus de 70 ans. Mais,  selon elle,  l’âge ne doit pas servir de prétexte pour ne pas voter. « Je suis retraitée, je suis personne âgée, je suis handicapée, mais je viens voter, exercer mon devoir citoyen. Le Mali a été pour nous avant vous », a-t-elle dit appuyée sur sa canne. Et elle poursuit : «Nous on ne veut que la paix au Mali. On ne veut pas de problèmes ethniques ni religieux dans ce pays».

Pour cet ancien militaire, le Lieutenant Falaye Kéïta, ce n’est pas le moment de baisser les bras.  Il est âgé de 88 ans et ça lui fait 35 ans qu’il vote. Il invite les jeunes à suivre son exemple. « Même la pluie ne va pas m’empêcher de venir voter malgré mon âge avancé », nous a-t-il confié. Il était venu accomplir ce droit civique à l’école du Progrès de Faladié, en Commune VI du District de Bamako. Sa vision est aussi de même chez ce Monsieur avec un âge avancé assis sur sa moto tricycle. Il est handicapé. D’après lui,  quelles que soient les conditions d’une personne, l’intérêt du pays doit être primordial. « On est là pour la stabilité du pays », a-t-il dit.

Pendant que les personnes âgées et handicapées se mobilisaient pour le vote, des jeunes sont occupés devant les centres de vote à faire le Parker. C’est aussi l’occasion pour eux de se faire un peu de sous. Même si certains d’entre eux envisageaient d’aller voter, quand ils auraient un peu de temps.

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

OPÉRATIONNALISATION DU RAMU: La CANAM à pied d’œuvre pour s’enrichir des meilleures expériences d’ailleurs  

  La Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM) est à pied d’œuvre pour l’opérationnalisation du Régime …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils