dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | Premier tour de la présidentielle : Des irrégularités dans bien de centres de vote de Bamako

Premier tour de la présidentielle : Des irrégularités dans bien de centres de vote de Bamako

Des irrégularités ont été constatées lors du scrutin d’hier dimanche 29 juillet 2018 dans des centres de vote de notre capitale. L’absence des cartes d’électeurs a été évidente dans presque toutes les Communes du District de Bamako.

 Les Maliens ont voté hier pour le premier tour de l’élection présidentielle 2018. Nous avons sillonné certains centres de vote à travers la ville de Bamako.  D’où des constats de taille relevés sur le terrain. Ces remarques violent la loi électorale malienne en vigueur.

En effet, les cartes  d’électeurs non encore retirées devraient être disponibles le jour du scrutin dans les Bureaux de vote. Mais tel n’était pas le cas dans plusieurs centres des six Communes du District de Bamako. La réalité était plus visible dans les centres de vote de la Commune I que les autres Communes. Toute chose qui a contraint des électeurs à retourner chez eux  sans voter.

À Kalaban ADEKEN, dans le Bureau n°13, c’est aux environs de  13h30 qu’ils ont amené les cartes  d’électeurs. Dans ce bureau, trois personnes, n’ayant pas trouvé leurs cartes d’électeurs  au moment de leur passage, sont parties sans voter. Beaucoup d’autres centres de vote n’ont reçu leurs cartes d’électeurs que tard dans l’après-midi. C’est le cas à Lafiabougou, en Commune IV. Cet état  de fait a considérablement joué sur le taux de participation à travers la ville de Bamako.  Cela, malgré l’affluence  des votants dans les centres où notre équipe de reportage est passée.

Problèmes d’accès aux salles par  les Délégués 

Par ailleurs, des Délégués des candidats d’un Bureau  au centre de vote de l’institut des Jeunes Aveugles du Mali (IJA), au quartier Faladié, n’ont pas eu accès à la salle parce qu’il n’y avait pas leur liste.  Il y avait aussi à déplorer l’absence des Présidents de deux Bureaux dont celui du n°6. En la matière, la loi prévoit de les faire remplacer par les assesseurs les plus vieux des Bureaux concernés.

Problème de gilets

Selon certains Présidents des Bureaux de vote, ils n’ont pas les gilets qu’il leur faut pour les distinguer des autres Délégués. Le manque de stylos a été cruellement constaté sur place. Les Présidents des Bureaux de vote ont décidé d’utiliser de l’encre comme mesure alternative.

Aussi, il n’y avait pas d’encre indélébile dans le Bureau n°9 du Centre Mamadou Konaté. C’est dire que tous ceux qui ont voté là-bas pouvaient encore le faire ailleurs.

À Magnambougou Projet, les listes électorales n’étaient pas affichées devant aucun Bureau de vote. Ce constat était pareil dans plusieurs autres centres de vote où il y avait certains Bureaux sans aucune liste électorale dûment affichée.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils