jeudi 1 octobre 2020
Accueil | Politique | Point de presse: Les mutins appellent les fonctionnaires à reprendre fonction hier

Point de presse: Les mutins appellent les fonctionnaires à reprendre fonction hier

Le Comité Pour le Salut Public (CNSP), la junte ayant chassé le Président Ibrahim Boubacar Kéita et son régime a rencontré la presse au Camp Soundjata Kéita à Kati. Hier, mercredi 19 août 2020. Au cours du point de presse, une déclaration a été lue par le porte-parole des mutins. Il a appelé les fonctionnaires et les citoyens à la reprise de travail dès hier, jeudi et met en garde les pilleurs d’édifices publics et privés.

 Le porte-parole du CNSP le Colonel Major Ismaïl Wagué a lu la déclaration N°1 du Comité national pour le Salut Public (CNSP). Dans cette déclaration, d’importantes annonces et décisions ont été prises pour assurer la continuité du service public bloqué depuis mardi dernier.

Le CNSP dans cette célébration, salut et remercie le peuple pour son engagement citoyen et son attachement à la démocratie. Ils ont remercié la société civile et la presse nationale et internationale pour sa contribution dans le traitement des informations.

Cependant, le comité a invité la population à vaquer librement à ses occupations tout en les demandant de reprendre sainement leurs activités. “Le comité invite les fonctionnaires à reprendre le travail dès demain, jeudi 20 août 2020 et rassure toutes les populations que les dispositions seront prises pour la protection des personnelles et les biens ainsi que les lieux de travail’’, a indiqué la déclaration lue par le porte-parole des mutins.

Par ailleurs, les mutins ont annoncé au cours du point de presse avant-hier, qu’ils prendront toutes les mesures, s’inscrivant dans le strict respect de la discipline militaire à l’égard de tous porteurs d’uniforme qui se fera prendre en flagrant délit de raquette. Ils ont invité au calme et à l’arrêt immédiat des actes de « vandalisme et de destruction des édifices publics »,martelant que les contrevenants feront l’objet de sanction et de poursuite.

Sur de supposés cas de victimes lors de la mutinerie évoquée sur les réseaux sociaux, le CNSP a clarifié la situation. Il n’y a pas eu de mort ni de blessé, affirme le porte-parole. « Le comité insiste que lors de ses activités, on a déploré 0 mort contrairement à certaines allégations qui parlent de 4 morts et 10 blessés.  Le comité insiste, à notre niveau, 0 mort et 0 blessés », a clarifié le communiqué.

Conformément à  leur engagement pour rétablir la situation dans le pays, une réunion a été ténue avant-hier entre la junte et les secrétaires généraux des départements ministériels. Cette rencontre de prise de contact vise à rassurer les secrétaires généraux de la franche collaboration entre eux.

Bourama Kéïta

COULIBALY

Voir aussi

Mise en place de la transition : où se trouve la charte de la transition ?     

Depuis le 25 septembre, notre pays a amorcé une nouvelle page de son histoire avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils