jeudi 2 décembre 2021
Accueil | Important | Modibo Sidibé des FARE, harangueur des foules ? : Une facette de la marche de l’opposition

Modibo Sidibé des FARE, harangueur des foules ? : Une facette de la marche de l’opposition

«Autant nous n’accepterons jamais la loi électorale votée à l’Assemblée nationale, autant les services de l’ORTM doivent être à la disposition de l’opposition de façon équitable», dixit Modibo Sidibé.

La marche pour la démocratie, organisée par les partis politiques de l’opposition républicaine, a drainé une foule des grands jours, le samedi 1er octobre 2016. Tous les mentors de l’opposition y ont signé de leur présence effective. A cet autre grand rendez-vous organisé par la classe politique malienne, on notait la présence notoire du Président des Forces Alternatives pour le Renouveau (FARE), l’ancien Premier Ministre Modibo Sidibé aux côtés de ses pairs dont l’Honorable Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition malienne, Président de l’URD ; Oumar Hammadoum Dicko du PSP ; Djiguiba Kéïta dit PPR du PARENA ; NOUHOUM TOGO du PDES et de plus d’une vingtaine de Députés de l’opposition parlementaire.

Cette marche avait quatre motifs d’actualité, et qui sont tous fondés eu égard à la cherté et de la précarité de la vie des Maliens.

En outre, il y a le vote de la loi électorale à l’Assemblée nationale qui met à l’écart le Malien lambda, en privilégiant les seuls nantis, les plus riches ceux-là mêmes qui ont toujours eu la main mise sur les affaires publiques.

Concernant les quatre maux qui font souffrir atrocement de nos jours tout le bas peuple, le Président des FARE, Modibo Sidibé, dénonce: «Nous de l’opposition comme la société civile, sommes vigoureusement contre la nouvelle loi électorale, d’une part ; mais aussi nous demandons avec exigence la tenue, dans un bref délai, des concertations nationales sans lesquelles il n’y a pas de solution ni de remèdes aux maux qui rongent notre pays dans son économie, dans sa société, dans sa cohésion communautaire, ethnique mais surtout dans la sécurité des citoyens dans leur physique et dans leur biens, sans oublier l’intégrité territoriale qui est de nos jours plus que jamais menacée. Il s’agit de mettre sur la table de discussions au cours de ces concertations nationales les sujets les plus brulants qui engouffrent davantage notre pays, pour leur trouver ensemble des solutions appropriées afin de soulager ce Peuple qui n’a que trop souffert ». Mieux, poursuit Modibo Sidibé : «nous sommes rigoureusement contre la censure à tout bout champ de l’ORTM de la diffusion des activités de l’opposition à la télé et à la Radio de manière complète et lisible ».

Enfin, l’ancien Premier Ministre   s’est prononcé favorable pour un retour de l’ex Président Amadou Toumani Touré pour que la réconciliation dont on parle tous les jours ne soit pas un slogan creux».

Abdoulaye Faman Coulibaly: LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

 Contre la mauvaise gestion: Les jeunes de Kidal dénoncent leur gouverneur     

  Depuis quelques jours, des messages WhatsApps des leaders de la jeunesse et des femmes …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils