mardi 7 décembre 2021
Accueil | Important | MINUSMA encore victime des mines anti-personnel : 3 morts dont 2 civils, 7 Casques bleus blessés

MINUSMA encore victime des mines anti-personnel : 3 morts dont 2 civils, 7 Casques bleus blessés

7 soldats de la MINUSMA ont été blessés dont trois grièvement le dimanche dernier suite à l’explosion de leur véhicule qui a sauté sur une mine anti-personnel. L’explosion du véhicule a aussi coûté la vie à trois personnes dont un casque bleu togolais et deux civils maliens. C’était à la rentrée de la ville de Douentza, Région de Mopti.

Le dimanche dernier, dans la matinée, un convoi logistique de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies au Mali (MINUSMA) a été la cible d’une attaque. Le lieu de l’attentat est à 45km au nord de la petite de Douentza, dans la Région de Mopti. Une mine a explosé au passage du convoi suivi de tirs directs par les assaillants. Selon une source locale contactée par LE COMBAT, un casque bleu togolais et deux civils maliens y ont trouvé la mort. Sept autres casques bleus togolais ont été blessés dont trois grièvement.

Dans un communiqué publié le dimanche, la MINUSMA a indiqué que la Gendarmerie malienne ouvrira une enquête sur les circonstances de la présence des deux civils maliens sur ces lieux du drame (suivraient-ils le convoi de la mission de maintien de la paix quand l’attaque a eu lieu ?).

L’attaque n’a pas encore été revendiquée. Mais, le weekend , des groupes djihadistes, se réclamant des mouvements Ançardine et Al-Qaïda au Maghreb islamique, ont revendiqué successivement la mort d’un soldat français et l’assassinat des deux civils maliens accusés d’être des informateurs de la force Barkhane.

Adama A. Haïdara: LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

 Contre la mauvaise gestion: Les jeunes de Kidal dénoncent leur gouverneur     

  Depuis quelques jours, des messages WhatsApps des leaders de la jeunesse et des femmes …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils