samedi 28 novembre 2020
Accueil | Politique | Mairie de Kalaban-Coro : Une nouvelle équipe aux commandes

Mairie de Kalaban-Coro : Une nouvelle équipe aux commandes

L’élection d’Issa Bocar Ballo à la Mairie de Kalaban-Coro pour un deuxième mandat à la sortie des communales du 20 novembre 2016 n’a pas fait que des heureux. Aux femmes qui ont manifesté leur mécontentement, à la chefferie qui refusait de recevoir le Maire, une alliance de partie politique et d’indépendants (RPM, REDD, Siguida Yelen), accompagnée par le PRVM-Fasoko, ont introduit des plaintes pour contester une élection entachée de «fraudes massives». Le 17 mars dernier, la Cour Suprême a annulé les résultats de l’élection.

L’alliance des partis politiques et la liste des indépendants qui était contre l’élection d’Issa Bocar Ballo a tenu, le samedi dernier, une conférence de presse pour annoncer le verdict de la Cour Suprême qui annule les résultats des communales du 20 novembre dans la Commune de Kalaban-Coro. Composée de 11 Conseillers, l’alliance (RPM, REDD, PRVM-Fasoko) et la liste indépendante avait, en marge de leur plainte déposée au Tribunal administratif, refusé de siéger dans le Bureau communal en attendant le verdict. La justice a fini par trancher le 17 mars dernier. Dans son arrêt n°087 du 16 mars 2017, elle invalide l’élection du Maire Issa Bocar Ballo en annulant les opérations des Bureaux n° 1,2,3,4,5,6,7 et 8 du centre de Gouana et n° 1,2,3, et 4 du centre de Sabalibougou-Est. Tirant les enseignements du 20 novembre 2016 dans la Commune de Kalaban-Coro comme suit : Liste RPM : 6 sièges pour 1605 suffrages obtenus ; liste PRVM-Fasoko : 6 sièges pour 1416 suffrages obtenus ; liste CNID-FYT : 5 sièges pour 1312 suffrages obtenus ; liste URD : 5 sièges pour 1178 suffrages obtenus ; liste REDD : 4 sièges pour 1043 suffrages obtenus ; liste MPR : 4 siège pour 1021 suffrages obtenus ; liste indépendante Yere Faso Kanu : 4 sièges pour 952 suffrages obtenus ; liste indépendante Sigida Yelen : 3 sièges pour 904 suffrages obtenus. L’alliance par la voix de Lamine Sangaré se réjouit de cette décision de justice. Selon lui «Le droit a été dit » ; car, cette élection a été entachée de « fraudes massives, d’achat de consciences, de bourrage d’urnes, de mauvaises tenue des PV, etc.». Selon lui, cette décision de la Cour Suprême fait suite à celle du Tribunal administratif qui avait demandé un recomptage des voix. Face à l’immobilisme de l’administration, appel a été interjeté à la Cour Suprême. Désormais, c’est le candidat du RPM, Tiécoura Amadou Diarra qui succède à Issa Bocar Ballo.

Selon Lamine Sangaré, leur alliance est ouverte pour travailler avec les conseillers du Bureau communal qui avait été mis en place par Issa Bocar Ballo. Selon lui, pour une Commune de plus de 1000 Habitants, tous les 37 Conseillers auront à faire. Les Avocats de l’alliance sont en contact avec la justice et le Préfet pour acquérir la grosse et la mettre en exécution.

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Transition politico-militaire : le M5 serait-il en mesure de faire autrement?

Depuis le début de cette transition, un mauvais  vent accompagnait la bonne continuité de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils