jeudi 6 mai 2021
Accueil | Important | Le Ministre Abdoulaye Diop à propos du nouveau mandat de la MINUSMA : «L’adoption de cette résolution 2295 (2016) constitue pour le Mali une question vitale»

Le Ministre Abdoulaye Diop à propos du nouveau mandat de la MINUSMA : «L’adoption de cette résolution 2295 (2016) constitue pour le Mali une question vitale»

A travers une intervention par vidéoconférence, Abdoulaye Diop, le Ministre malien des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine, a soutenu au Conseil de Sécurité des Nations-Unies que l’adoption de la Résolution 2295 (2016) constitue pour le Mali une question vitale.

«L’adoption de cette Résolution constitue pour le Mali une question vitale. Question sur laquelle heureusement déjà,  le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, vous a entretenu, le 16 juin dernier, à l’occasion de l’examen du Rapport du Secrétaire Général, consacré à la situation au Mali». C’est en ces termes que le Ministre Diop des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine s’est adressé au Conseil de Sécurité des Nations-Unies. C’est à travers une vidéoconférence.

En effet, la nouvelle Résolution 2295 (2016) est consacrée au renouvellement du mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Dans son intervention, le Ministre a déclaré que le Gouvernement malien est heureux de noter qu’à travers  la présente Résolution le Conseil s’est prononcé à l’unanimité pour proroger jusqu’au 30 juin 2017 le mandat de la MINUSMA. Et le Conseil a bien voulu prendre en compte les attentes des Maliens, en apportant des innovations qui  permettent à la mission onusienne d’assumer pleinement son mandat et son rôle d’appui à la mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation nationale et surtout aussi de tout mettre en œuvre pour accompagner et protéger à tout prix les efforts de stabilisation du Mali. Ces attentes sont axées autour des points suivants:  une posture plus robuste et proactive du mandat de la MINUSMA assortie d’un renforcement de ses capacités opérationnelles et d’équipements adéquats;  un soutien accru aux  Forces armées et de sécurité maliennes qui sont, en première ligne du front.

A cette occasion, le Chef de la Diplomatie malienne rappellera également que, dans cette lutte, le processus d’Alger sera accompagné d’une coordination opérationnelle avec les forces internationales. Il y aura un soutien actif aux initiatives régionales de lutte contre le terrorisme, notamment celles du G5 Sahel,  de la CEDEAO et de l’Union Africaine.

Le premier Responsable de la Diplomatie malienne a, une fois de plus, rappelé qu’«il s’agit, nous l’avons tous reconnu, d’un mandat nouveau mandat renforcé, d’un mandat robuste qui donne désormais  les moyens à la mission onusienne d’accomplir pleinement son mandat dans un environnement sécuritaire, reconnaissons-le, exceptionnel marqué par des attaques asymétriques».  Selon le Ministre Abdoulaye Diop, le Mali accueille favorablement l’adoption de cette Résolution dont l’objectif  stratégique demeure la restauration de l’autorité de l’État sur toute l’étendue du territoire national, particulièrement sur les Régions du Nord affectées par la crise. De ce fait, il avertira fermement que désormais, forts de cette Résolution adoptée à l’unanimité et qui marque surtout un signal fort envoyé à tous les ennemis de la paix, les Nations-Unies, le Mali et toutes les forces de la paix «ne se laisseront pas faire et apporteront les réponses appropriées pour pouvoir continuer leur cheminement vers la paix».

Oumar Diakité :LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Campagne de vaccination contre le COVID-19: Les membres du CNT boudent et parlent de “volontariat’’

Le jeudi 22 avril 2021, lors de la session plénière au Conseil national de Transition …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils