dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | Iba N’Diaye à propos des nouvelles cartes d’électeurs : « ….Nous n’avons pas de raison à nous opposer à cela »

Iba N’Diaye à propos des nouvelles cartes d’électeurs : « ….Nous n’avons pas de raison à nous opposer à cela »

Dans une interview accordée à un média étranger, le Premier Ministre malien a confirmé la tenue de l’élection présidentielle le 29 juillet prochain. Soumeylou Boubèye Maïga a annoncé la confection de nouvelles cartes d’électeurs. Cette décision du Premier Ministre est loin d’être unilatérale en ce qu’elle a été discutée avec l’opposition et acceptée, nous confirme Ibrahima N’Diaye, Chef de Cabinet de Soumaila Cissé.

De nouvelles cartes d’électeurs différentes de la carte NINA pour la Présidentielle du 29 juillet, c’est l’une des déclarations qui a retenu l’attention des Maliens au cours de son interview accordée, semaine dernière, à la BBC. Cette décision, selon le PM, a été prise pour mettre fin aux doutes émis par l’opposition sur la fiabilité des cartes NINA pour qu’il y ait des élections transparentes.

«Le Gouvernement a fait une série de propositions et sur bon nombre de ses suggestions, il y a eu des concertations et on s’est entendu. La carte d’électeur fait partie des consensus, mais avec des réserves qui ont été émises. Quand on voit  le temps qui nous sépare de la présidentielle,  nous avons posé la question de savoir si le Gouvernement qui a mis du temps pour trouver des solutions à la question de la carte NINA est capable en si peu de temps de confectionner des cartes d’électeurs. La réponse de leur côté a été oui. Nous n’avons pas de raison à nous opposer à cela » affirme, Ibrahima N’Diaye, Chef de Cabinet du Chef de file de l’opposition.

Malgré l’assurance du Gouvernement, nombreux sont les citoyens qui doutent de la confection et distribution des cartes d’électeurs en seulement quatre mois, étant donné que le processus de la carte NINA entreprise depuis  plus de cinq ans peine à donner satisfaction.

C’est le cas de Dialla Konaté, Directeur des Mines et Enseignant à l’ENI. «Moi j’ai un souci pour le timing dans la mesure où les cartes NINA que nous avons utilisées continuent à être distribuées aux nouveaux majeurs. Je pensais plutôt à l’usage de ce document pour voter. Mais, là, je ne comprends pas du tout ».

Conscient du peu de temps avant la présidentielle, le Gouvernement donne la latitude à ceux qui n’auront pas leurs cartes d’électeurs le jour de l’élection de pouvoir accomplir leur devoir citoyen avec les cartes NINA.

Une autre décision du Gouvernement qui est loin de rassurer les électeurs.

Mohamed Sangoulé DAGNOKO : LE COMBAT

 

Rédaction

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils