lundi 17 mai 2021
Accueil | Important | Gilles Huderson en fin de mission au Mali : «La lutte contre le terrorisme se gagne… »

Gilles Huderson en fin de mission au Mali : «La lutte contre le terrorisme se gagne… »

L’Ambassadeur Gilles Huderson aura été un serviteur utile, prompt et attentif, jamais en retard autour d’une information sur les relations entre Bamako-Paris. Il avait l’oreille auprès de Koulouba et joue un rôle de Diplomate de qualité. Il quitte le Mali après avoir accompli une mission hautement historique. Bref, il laisse l’image d’un Ambassadeur « engagé » au service des deux pays. A quelques jours de son départ de Bamako pour son nouveau poste à l’Île Maurice, Gilles Huberson a rencontré la presse malienne et étrangère. C’était le mardi 13 septembre 2016, à la Résidence de France. Au cours de cette rencontre, plusieurs sujets d’actualité ont été abordés par le Diplomate en fin de mission dans notre pays.

 

En 2013, cet Ambassadeur est arrivé ici au Mali, à un moment très difficile pour notre pays. En fait, l’arrivée de ce Chef de la mission diplomatique et consulaire française à Bamako a positivement contribué aux yeux des Maliens aux sacrifices consentis par les deux Etats dans la recherche de la paix. Un processus dans lequel la France s’est engagée avec détermination auprès du Peuple malien.

Un « Ambassadeur engagé »

Après plus de trois ans de mission sur la terre malienne, Gilles Huberson veut qu’on retienne de lui l’image d’un « Ambassadeur engagé ». Selon lui, la caractéristique principale d’un Ambassadeur, dans un  pays comme le Mali, c’est l’engagement : «engagement au profit de son pays bien sûr, mais aussi engagement auprès du pays dans lequel il sert, surtout quand il s’agit d’un pays frère comme le Mali. J’espère avoir été cet Ambassadeur engagé », dit-il.

 

Satisfaction

Sur le plan politique, le désormais ancien Ambassadeur français au Mali s’est beaucoup investi dans le processus de paix et de réconciliation nationale en cours; dans la tenue de l’élection présidentielle en 2013. Sur le plan sécuritaire, il retient avec fierté le déclenchement de l’opération Serval le 11 janvier 2013.

Côté développement, celui qui va désormais servir à l’Île Maurice se dit satisfait d’avoir le plus gros budget du monde pour le Mali, 700 millions d’euros mobilisés au cours de sa mission.

En outre, l’Histoire retiendra de l’Ambassadeur Gilles Huberson le projet de la station de traitement des eaux de Kabala dont la capacité totale de production atteindra 300 millions de litres par jour. Ce qui permettra de donner l’accès à l’eau potable à plus d’un million d’Habitants de Bamako. Ensuite, il y a eu à son actif plusieurs autres projets concrets à impact rapide pour les Régions du nord du Mali.

Sur un tout autre plan, il s’est montré optimiste sur le devenir du processus de pacification du nord et de l’ensemble du Mali où sévissent des tensions.

En ce qui concerne la mise en œuvre de l’accord de paix, l’Ambassadeur Gilles Huberson se dit confiant et donne l’assurance que le processus va marcher. « J’ai confiance à la mise en œuvre de l’Accord et en ses acteurs. Il faut que vous aussi, les Maliens, en ayez confiance. Cela va marcher », a-t-il déclaré.

S’agissant de la position de la France dans la gestion de la crise malienne, Gilles Huberson dira ceci : «En tant qu’Ambassadeur, je peux témoigner de l’engagement total de la France à l’endroit d’un pays frère qu’est le Mali… ».

Lutte contre le terrorisme

Selon Gilles Huberson, la lutte contre le terrorisme, ici au Mali comme ailleurs, est en train de se gagner, elle se gagnera avec la volonté de tous. «… On est tous dans le même bateau. Car, les terrorismes qui frappent au Mali sont les mêmes qui frappent à Paris. Nous combattons le même ennemi », explique-t-il.

Aussi, il a mis l’occasion à profit pour rendre un vibrant hommage aux soldats français qui sont venus combattre pour la liberté.

«Ces quatre années passées dans ce beau et ancien pays qu’est le Mali auront été, sur le plan professionnel comme personnel, sans doute les plus marquantes. J’en remercie très sincèrement et profondément tous ceux qui y auront contribué : le Président Kéïta, mes interlocuteurs et amis maliens; mes compatriotes; mes collègues européens et internationaux et, enfin, la formidable équipe de l’ambassade de France : servir avec vous tous, pour le bien commun de nos deux pays, aura été un Honneur en même temps qu’un immense bonheur », conclura Gilles Huberson.

 

Un Ambassadeur part, une Ambassadrice arrive !

Mme Evelyne Decorps est la nouvelle Ambassadrice de France au Mali. Elle était précédemment dans les mêmes fonctions au Tchad, poste qu’elle occupait depuis 2013, après avoir été Consul Général de France à Vancouver, au Canada. Elle a également été en poste en Guinée Conakry et au Ghana. «C’est une collègue que j’estime et que je connais personnellement et qui possède une très bonne connaissance de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel et des enjeux de la relation entre la France et cette Région. Je sais qu’elle arrive au Mali avec la ferme volonté de poursuivre ce qui a été accompli jusqu’ici, que ce soit en matière de soutien à la mise en œuvre de l’accord de paix, d’engagement de la France en matière de lutte contre le terrorisme, d’accompagnement du Mali sur la voie du développement ou encore de Diplomatie économique. Je sais que vous lui apporterez la même confiance que celle dont vous m’avez honoré ». Ces propos sont de Gilles Huberson.

Salimata Fofana: LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Exigence d’un « calendrier électoral définitif » : Washington déjoue le plan funeste des putschistes

  Les États-Unis exigent des autorités de la Transition malienne « un calendrier définitif confirmant les …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils