mardi 30 novembre 2021
Accueil | Politique | Elections communales : Faible affluence

Elections communales : Faible affluence

Sur 478 électeurs, le Bureau n°3 du Centre commercial de Bamako, sis à la Mairie du District, qui avait ouvert ses portes à 8 heures n’avait enregistré que 2 électeurs à 11 heures.

Le constat est patent. Les populations ont boudé les urnes. L’affluence pour ce 20 novembre, dans les différents centres de vote sillonnés par notre équipe de reportage, n’était pas au rendez-vous. Aucune file d’attente devant les bureaux. Les électeurs venaient à compte-goutte et accomplissaient dans la plus grande tranquillité leur devoir citoyen. Dans le centre de Baco Djicoroni B, l’une des plus grandes circonscriptions électorales de la Commune V, les Présidents de Bureaux de vote, les assesseurs et les délégués des différents partis politiques se tournaient le pouce. Ils sont, entre eux, étonnés et se permettaient même la causette tant les électeurs se font désirer.

En des pareilles circonstances, il est difficile de dénoter des cas de fraudes ou encore de débordements. Toute chose que confirme le Coordinateur du centre, Boubacar Diakité. Il se félicite du calme dans lequel se déroulent les opérations (il ne peut en être autrement), et de la sécurité assurée par les forces de l’ordre. En fait, côté sécurité, les policiers se font du thé à l’ombre d’un grand arbre.

Autre centre mais même décor

Ici au centre de l’école B de Torokorobougou, pas d’affluence aussi. On ne dirait pas que 3000 citoyens sont appelés à y accomplir leur devoir civique. Contrairement au premier centre de Baco-Djicoroni, ici l’accès est strict et subordonné à la présentation de la carte NINA. Les nouveaux policiers fraichement sortis de la formation veillent au grin. Même la carte de presse ne vous garantie pas l’accès. Une mesure dont se félicite le Coordinateur du centre, Sékou Koné. Il affirme également que les Bureaux de vote ont ouvert à l’heure et que les Présidents de Bureaux et autres assesseurs étaient tous là à l’heure. Une information confirmée par des délégués des partis politiques

2 Electeurs sur 478

Après la Commune V, cap sur la Commune III. Sur 478 électeurs, le Bureau n° 3 du Centre commercial, sis à la Mairie centrale du District de Bamako, qui avait ouvert ses portes à 8 heures n’avait enregistré que 2 électeurs à 11 heures. Les jours de travail sont plus animés que ce jour de scrutin. Selon Mamadou Traoré, le Coordinateur du centre, les scrutins de la présidentielle et des législatives ont connu plus d’affluences à cette heure de la journée que ces communales de 2016. Il déplore la faible affluence et du peu d’intérêt accordé à ces municipales par les citoyens.

Tout comme au centre de l’école B de Torokorobougou, la sécurité de ce centre est assurée par des jeunes de la Garde nationale. La fouille est minutieuse et l’accès subordonné à la présentation de la carte NINA. Dans ce centre de 1434 électeurs, les délégués et les assesseurs souvent las d’attendre les électeurs sortent se dégourdir les jambes dans l’enceinte de la mairie centrale. L’ambiance est bon enfant, forces de l’ordre et agents en charge des élections sympathisent en l’absence des concernés que sont les électeurs.

Pigiste pour une chaîne internationale, le journaliste français croisé dans ce centre décide de ne rien filmer ; car, soutient-t-il «il n’y a pas d’électeurs».

En quête de centre avec un peu plus d’affluence, on nous indique le centre de Ouolofobougou Bolibana-Candique. A 100 mètres déjà du centre, on sent un mouvement des foules. Même si elles ne sont pas tellement denses, ça change des centres précédemment visités. Quelques «SOTRAMA» (minibus) sont garées à l’entrée. Des électeurs en groupes de 5 à 10 sortent des rues. Les mobilisateurs des partis, téléphones scotchés à l’oreille appellent des partisans à venir voter.

Pour accéder à l’enceinte du centre, même rituel : fouilles minutieuses et présentation de carte NINA. Dans la cour, deux dames installées sur des tables bancs font l’objet de convoitise. Ce sont des agents détachés par la Délégation Générale des Elections (DGE) pour orienter les électeurs. En un temps record, elles guident les électeurs vers leurs Bureaux de vote. Cette initiative de la DGE en plus de sa plateforme virtuelle pour orienter les électeurs est saluée par de nombreux citoyens. «C’est du bon boulot qu’elles font. Nous qui ne sommes pas instruits cela nous permet sans difficultés de connaître notre Bureau de vote », dit Ousmane qui vient de bénéficier de l’aide des deux dames. S’il ya plus de monde ici que dans les autre centres, ce monde ne représente pas grand-chose comparé aux nombres d’électeurs appelés à voter ici. Ils sont au nombre de 108.195 votants à raison de 7213 électeurs repartis entre les 15 bureaux de vote que compte le centre.

Si le souci majeur rencontré dans les centres visités est le manque d’affluence, nous avons eu échos d’autres centres où le vote ne se déroulerait pas comme souhaité aussi. C’est le cas du centre de l’école de Faladié où «les listes sont en désordre total» et un déficit de personnels pour orienter les électeurs qui, semble-t-il, y affluaient.

Jusqu’en milieu d’après midi, nous étions en contact avec des coordinateurs de centres qui déploraient la faible affluence. Au moment où nous mettions sous presse, l’on s’acheminait certainement vers un taux de participation qui ne sera pas à la hauteur des attentes.

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Insécurité grandissante au Mali: Le BIPREM brandit un carton jaune au Président Assimi Goïta  

    Monsieur le Président,   Le BIPREM FASOKO est une association apolitique de la …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils