samedi 10 avril 2021
Accueil | Politique | Don de matériels en Commune V : Un élan de générosité mal placée

Don de matériels en Commune V : Un élan de générosité mal placée

Alors que, Diondiori, le village natal du donateur, perdu dans les profonds du Cercle de Téninkou, est dans l’extrême besoin, le Président du Rassemblement pour le Mali (RPM) a donné, le lundi 14 janvier 2019, une importante quantité de produits pharmaceutiques au Centre de santé communautaire de Torokorobougou et du Quartier-Mali (Asacotoqua). Le don est composé de 59 cartons de 39 types de médicaments. La valeur du don est estimée à 3.300 000 FCFA.

 C’est pour charmer un électorat, qui a exprimé son désaccord par rapport à la candidature du Président du Rassemblement pour le Mali (RPM) aux législatives avortées de 2018 sur une liste RPM-ADMA, en Commune V. La jeunesse avait organisé un sit-in devant le siège du parti en octobre 2018. Sur les banderoles, il est présenté comme persona non grata et est traité de tous les noms d’oiseau. Cependant, Bocary Tréta, puisque c’est de lui qu’il s’agit,  est à la tête du RPM. Il est accusé de ne jamais s’intéresser à la vie du parti dans cette circonscription électorale et, pire, il n’est même pas connu dans son propre quartier (Torokorobougou) à plus forte raison dans la Commune V.

En effet, Bocary Tréta est membre de la section RPM de Téninkou, au Centre du pays. Mais le problème est que depuis 2013, date de l’arrivée du RPM aux affaires, Tréta s’est coupé de cette base électorale au point que lors du renouvellement du Bureau de la section, il n’a pas pu se faire élire Secrétaire Général. C’est pour cette raison que le Président du RPM a souhaité figurer sur la liste des candidats de sa zone de résidence, en Commune V du District de Bamako. Là, la liste commune Adema-RPM paraît imbattable, surtout dans la foulée de la réélection du Président IBK. Mais, le hic, c’est que Tréta se heurte au refus de plusieurs militants et Responsables de la Section V du RPM dans notre capitale. Malgré qu’il soit présenté comme l’un des artisans de l’avènement d’IBK au pouvoir, il a été chassé du second Gouvernement de la première mandature d’IBK où il occupait le juteux poste de Ministre du Développement Rural. Suite à des médiations, il se réconcilie avec son mentor et devient le Président du RPM au pouvoir. Cependant, l’Homme a perdu son influence d’antan. Il passe même pour un paria dans le parti  dont il tient pourtant formellement les rênes. Bien que nommé Directeur de Campagnes du candidat IBK en juillet 2018, il a vu les activités du Directoire de campagnes dirigées par d’autres. Après la victoire du candidat, surpris de constater que le Chef du RPM sort bredouille du partage du gâteau ‘‘Ministériel’’.

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

ALORS QUE LA FAIM MENACE LE SAHEL: Les paysans de Sikasso craignent que la présence des islamistes ne pèse sur les travaux champêtres

    La Sahel a toujours été une région exposée aux risques de malnutrition et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils