dimanche 19 septembre 2021
Accueil | Nos régions | DINANGOUROU/KORO: La population sous l’embargo des terstes

DINANGOUROU/KORO: La population sous l’embargo des terstes

Dinangourou est une des Communes du Cercle de Koro dans la nouvelle rroriégion de Bandiagara. Aujourd’hui, cette ville est occupée par des terroristes qui ont mis sous embargo les habitants de Dinangourou contre leur volonté. Personne ne sort, et personne ne rentre. Ces villageois sont laissés à leur sort.
L’information a été donnée par l’Association des Jeunes Abire Goro de Domno à travers une lettre d’information, adressée au Commandant de zone.
Après Farabougou, les terroristes viennent d’assiéger Dinangourou. La population de cette ville vit instantanément dans la terreur et traverse une période très difficile. Elle souffre énormément à cause de l’embargo imposé par les groupes armés terroristes. « C’est pour cela que nous sommes dans le regret de porter à la connaissance du Commandant de zone que depuis le 2 mai 2021, Dinangourou, chef-lieu de la Commune de Dinangourou est mis sous embargo par les groupes terroristes », a martelé Djougal Goro, président de ladite association et ajoute qu’aucun accès n’est possible depuis cette date, rien ne sort et rien ne rentre. Toujours, pour le président de l’association des Jeunes Abire Goro, les réserves des denrées alimentaires s’épuisent, l’accès aux services sociaux de base devient de plus en plus difficile et la famine s’installe vigoureusement.
« Les habitants se trouvent aujourd’hui dans une précarité qui s’accroit tous les jours, donc par cette lettre, nous vous saisissons officiellement pour venir au secours de ces populations en détresse depuis un (1) mois », a-t-il affirmé.
S.O.S pour la population de Dinangourou
L’association des Jeunes Abire Goro de Domno sollicite l’altruisme du Commandant de zone pour apporter une réponse idoine à leur sollicitation qui se présente comme suit : la levée du blocus mis sur Dinangourou ; l’apport d’une assistance humanitaire ; l’accès aux services sociaux de base. « Monsieur le Commandant de zone, faites en sorte que le pire n’arrive à ces femmes et enfants », a-t-il lancé.
DS LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

KOUTIALA : L’association Wétiou menace de ne pas vendre le coton si les recommandations des assises ne sont pas mises en œuvre par le gouvernement.     

Dans le cadre du soutien aux actions de la transition,  l’association « Wétiou », qui veut dire …

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils