jeudi 6 mai 2021
Accueil | Important | Communales en commune V : Le PARENA alerte sur la fraude en gestation

Communales en commune V : Le PARENA alerte sur la fraude en gestation

Le Bureau sortant de la Mairie de la Commune V est constitué des partis de la majorité. Il tente de garder leur positon au sortir des élections du 20 novembre prochain. Quoi de plus normal. Mais, c’est, selon le candidat du PARENA, Seydou Cissé, les moyens mis en œuvre pour gagner les élections qui posent problème. Il dénonce les achats de consciences et d’autres artifices utilisés pour frauder lors de ces élections.

Les campagnes électorales sont une question de terrain. Mais, selon Seydou Cissé, candidat du parti PARENA en Commune V, les partis membres de la majorité présidentielle qui forment le Bureau sortant de la mairie sont invisibles sur le terrain. Au moment où les autres battent campagnes pour amener les populations à comprendre les enjeux des élections et présenter leurs projets de société, ces partis de la majorité   sont aux abonnés absents, dit-il. Une attitude qui a poussé leur curiosité à savoir ce qui se trame dans leurs dos. Des investigations poussées leur ont permis de recueillir des témoignages de nombreuses populations qui affirment avoir été approchées par les Représentants de ces partis de la mouvance présidentielle qui leur ont proposé des faramineuses sommes d’argent et d’autres cadeaux en échange de leur vote, affirme Seydou Cissé. Il affirme ne pas parler dans le vent. «Nous détenons des preuves solides et sommes prêts au moment opportun à les interpeller», crache-t-il. Cette attitude «indigne» de ceux qui aspirent diriger ce pays doit être, selon lui, sanctionnée. C’est pourquoi il appelle les populations à se servir de leurs cartes NINA pour montrer à ces « acheteurs de consciences » que leur dignité n’est pas à vendre.

C’est, à ses dires, par ces mêmes méthodes que la commune a toujours été gérée sous leur mandat et que, eux, au PARENA n’ont cessé de décrier. Il poursuit en faisant une autre révélation de taille qu’il met, quant-à celle-ci, au conditionnel. Selon lui, celui qui a attribué les marchés des spécimens à plus de 7 imprimeurs serait de la commission des Finances du Bureau Politique National (BPN) du RPM. Cette façon de d’attribuer les marchés constitue une entrave à la numérotation juste et équitable des souches pour éviter d’éventuels cas de fraudes. Mais, avec la pratique en cours, il craint que la machine pour frauder les élections ne soit déjà en branle. Il invite les électeurs à être très vigilants pour empêcher qu’une main basse soit faite sur ces élections. Au niveau du parti du bélier blanc, on se dit prêt pour combattre la fraude en gestation en amont et en aval pour évite que le Peuple soit dupé. «Pour manquer d’humilité au point de prétendre remporter 350 mairies et 5000 conseillers, il faut croire en quelque chose dont on a la maîtrise», croit-il. Revenant à la gestion de la commune, il pense qu’il faut pour son émergence associer les populations aux instances de prises de décisions, les associer à l’élaboration du Budget municipal et leur rendre compte de l’utilisation qui est faite de leur argent. C’est ce que le PARENA propose et qu’il compte mettre en œuvre si ses candidats sont élus. Seydou Cissé est confiant qu’en procédant de la sorte, le recouvrement des Taxes de Développement Local (TDL) va aller au-delà des 20% qui est le seuil dans la commune.

Pour se démarquer des 25 autres listes en compétition, le PARENA entend, s’il est élu, instaurer une journée d’interpellation citoyenne. «Au cours de ces journées, les populations locales pourront directement demander des comptes à leurs élus», assure-t-il. Il se dit confiant en la capacité de jugement de la population de la Commune V qui va sanctionner le Bureau sortant en remettant les clés de la mairie au PARENA. Mais, quand l’Homme propose, c’est, heureusement, au Bon Dieu d’en disposer !

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Campagne de vaccination contre le COVID-19: Les membres du CNT boudent et parlent de “volontariat’’

Le jeudi 22 avril 2021, lors de la session plénière au Conseil national de Transition …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils