mercredi 23 juin 2021
Accueil | Politique | ADEMA PASJ : 14e conférence nationale vecue

ADEMA PASJ : 14e conférence nationale vecue

Certains disent que l’ADEMA a accompli sa mission face à l’histoire, mais c’est faux, rétorque le professeur, président d’honneur de l’ADEMA, Dioncounda Traore. Bien au contraire, la mission pour le parti africain pour la solidarité et la justice ne fait que commencer, car comme disait l’autre, les temps ont changé, les hommes ont changé, les problèmes ont aussi changé de nature, il faut donc que les hommes réfléchissent davantage.

Car il s’agit de la responsabilité de l’ADEMA si le Mali se porte bien ce serait grâce à l’ADEMA comme si le Mali se porte mal c’est la faute à l’ADEMA ce message a été reçu 5 sur 5 » dixit l’inamovible Dioncounda Traoré.
A l’entame de ses propos, à l’ouverture de cette 14e conférence nationale de l’ADEMA, le président du parti de l’abeille, le professeur Tiemoko Sangaré a remercié tous les partis politiques amis qui ont répondu à leur invitation. Ensuite, il a adressé un remerciement appuyé au président d’honneur du parti le Pr.
dioncoundaDioncounda Traoré. Sans le courage, la perspicacité et le patriotisme duquel le 5 e congre qui a permis de mettre en place un bureau exécutif de 67 membres allait être un fiasco.
Le président Sangaré a fustigé ceux là mêmes qui ont voulu falsifier l’histoire récente de notre pays par l’écriture d’un livre dont le contenu ne repose et ne correspond à aucune vérité dans les faits en disant « On peur réécrire l’histoire du Mali, mais on ne peut jamais la refaire.
Il a ensuite demandé aux militants de l’ADEMA de reprendre confiance en eux-mêmes. Les discussions sur les différents rapports permettront, selon le président Sangaré, de consolider le parti de l’abeille.

Il a surtout insisté sur la maturité à laquelle l’ADEMA a atteint de nos jours pour preuve la réussite du 5e congres qui a permis de mettre sur place un bureau exécutif de 67  membres dont lui-même a l’insigne honneur de presider. Il faut de l’entente pour réussir, a-t-il martelé en disant « les communales à venir tout comme les régionales constituent un véritable challenge pour notre parti à saisir. Car ces élections de proximité constituent un tremplin pour le parti de l’abeille.
Le 24 au 25 mai prochain l’ADEMA aura 25 ans de vie , soit ¼ de vie de notre parti cela mérite d’être fêter, célébrer avec joie car ce serait aussi l’heure d’un bilan .
Il est connu de tous que la mise en œuvre intelligente de l’accord demeure la préoccupation de notre parti .Le Président précise avec insistance que l’ADEMA soutient le président IBK pour mètre et hisser le Mali au dessus de tous et non pour un partage de gâteau quelconque.
Le président Sangaré dit en substance que le 26 mars 1991 n a pas été un accident mais l’aboutissement d’un processus de lutte acharné contre l’oppression, l’injustice et pour la justice, l’égalité des chances et toutes les libertés au profit du peuple malien.
En fin les représentants des partis amis sont passés tour à tour au pupitre pour saluer et encourager le parti de l’abeille à persévérer pour sauver le mali.

Quant au représentant de l’ASMA de Soumeylou Boubeye Maïga et a surtout demandé aux cadres de l’ADEMA de publier le bilan combien élogieux des dix ans de pouvoir de ce grand parti au pouvoir. lequel bilan selon lui a provoqué le développement du mali dans tous les domaines de la vie des maliens.

Rédaction

Voir aussi

Après les syndicats de l’éducation: Choguel et l’UNTM tomberont-ils sur un seul point de chute ?

Après la nomination du nouveau gouvernement, depuis vendredi dernier, les choses semblent s’accélérer, puisque chacun …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils