lundi 17 décembre 2018
Accueil | Politique | Mise en œuvre de la feuille de route du Gouvernement : Les nouveaux Ministres en tournée d’abord !

Mise en œuvre de la feuille de route du Gouvernement : Les nouveaux Ministres en tournée d’abord !

Dès après la composition de l’actuel Gouvernement de Soumeylou Boubèye Maïga, les nouveaux Ministres de la République sont en tournée d’abord à Bamako et ensuite à l’intérieur du pays pour une prise de contact sur le terrain par rapport à la mise en œuvre de la feuille de route confiée à l’actuel Gouvernement de SBM. Donc, un accusé de retard dans le programme ?

En renouvelant sa confiance au Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga, le Chef de l’État Ibrahim Boubacar Kéïta a remis une feuille de route au nouveau Gouvernement. Car, dans de tels cas de figure, il faut impérativement  gagner en temps matériel et amener chaque Ministre à maintenir la cadence. Surtout les nouveaux comme la Jeune Kamissa Camara ; Moustapha Sidibé de l’Habitat et de l’Urbanisme ; Zoumana Mory Coulibaly des Transports ; Baba Moulaye du Développement Industriel ; Sambou Wagué de l’Énergie et de l’Eau ; du Professeur Tiémoko Sangaré de la Défense ; de l’Honorable Yaya Sangaré des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine ou de la Ministre de la Reforme de l’Administration et de celle  de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Ces Ministres sont logiquement en quête de repères. Car, le plus important il ne s’agirait pas de se limiter aux services rattachés à Bamako ; mais, d’aller à l’intérieur du pays, sur le terrain. Même si cela coûterait en timing défini dans la feuille de route et au plan budgétaire.

Mais dans tout çà, la compétence recherchée poste par poste  doit être de mise. Ce, afin que les fruits respectent la promesse des fleurs. C’est en raison de ce léger décalage du système d’organisation des activités du Gouvernement que bon nombre de nos concitoyens apprécient à peine l’option de permutations et de changement de têtes dans un tel ou tel autre Département lors de chaque remaniement ministériel. C’est pourquoi, la nation, dans toutes ses composantes politiques socioprofessionnelles,  se montre déjà intraitable en matière de bonne gouvernance durant ce quinquennat  placé sous le signe de changement dans la continuité et de promotion de la jeunesse.

Mohamed BELLEM : LE COMBAT

 

Rédaction

Voir aussi

Violations délibérées de loi par le Régime d’IBK et les autres institutions : Le CDR et ses alliés en désobéissance civile à partir du 31 décembre prochain

La prorogation du mandat des Députés qui prendra effet à partir du 31 décembre ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :