lundi 19 août 2019
Accueil | Politique | SUPER BOUBOU CISSÉ : Ce  souffre-douleur des Maliens

SUPER BOUBOU CISSÉ : Ce  souffre-douleur des Maliens

 

Nommé le 22 avril 2019, comme PM, Boubou Cissé sera appelé à diriger en même temps, les finances. Ainsi, il est sensé contrôler l’action gouvernementale et d’avoir en même temps un œil vigilant sur les dépenses publiques. Cependant, accomplit-il vraiment bien ses missions ? La famille Présidentielle et quelques rares Maliens très proches de lui diront oui.

 

À l’analyse de la situation, il convient aujourd’hui de dire, sans risques de se tromper que Boubou Cissé ne fait point la fierté des Maliens. Pour cause, une mauvaise orientation du budget national, un manque de concentration sur l’essentiel et des règlements de comptes inappropriés. En tout cas, si nous devons nous en tenir aux propos recueillis auprès des Maliens, que nous avons pu approcher, la double nomination de Boubou fait partie des plus grandes erreurs de son Excellence Ibrahim Boubacar Keita. Ou disons, de ses stratégies pour continuer à jouir de l’argent des Maliens à sa convenance.

 

‘’Je trouve que c’est une décision irréfléchie parce que ce pays dispose de tellement de jeunes cadres avec des bagages intellectuels plus lourds que Boubou même, c’est dommage que nos autorités ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ou tout simplement, ils ne font que ce qui les arrangent, c’est à dire mettre des personnes manipulables là où elles ne doivent pas être pour toujours piller le pays, QU’ALLAH sauve notre chère patrie, Amina Ya Rabbi’’, nous confiera M. Boubou Sékou Diallo.

 

Abondant dans le même sens, Lassana Coulibaly, cinéaste, dira que c’est un manque de respect à l’égard du peuple malien, qui est une grande nation dotée de plusieurs cadres valables, qui ont travaillé dans les grandes organisations internationales. ‘’Il y avait des cadres valables même dans le gouvernement précédent comme Tiènan Coulibaly, qui pouvait être Ministre des Finances publiques. Un homme à lui seul ne peut gérer ses deux postes surtout que l’économie malienne se trouve dans un marasme économique total. Que Dieu bénisse le Mali’’, a-t-il dit.

 

Enfin, nous avons également appris que le jeune ministre Cissé oriente le budget national non pas en fonction des urgences, mais en fonction de son humeur du jour ou celui de son patron. « Les ministres qui lui ont été imposés et les directeurs qu’il n’a pas réussi à faire relever, soufflent le martyr. Les sous destinés à ses débattements ou directions sont le plus souvent considérablement diminués et arrivent très en retard »,nous a-t-on fait savoir. Aussi, que dire de la pauvreté qui ne cesse de gangréner de jour en jour. En effet, depuis la nomination de Monsieur le super ministre, l’argent s’est fait de plus en plus rare, estime la plupart des Maliens que nous avons approchés. « Depuis la double nomination de Boubou à la tête de la Primature et des finances, le pays va de plus en plus mal sur le plan économique, même s’il est avéré qu’il  fait des prouesses sur le plan sécuritaire. Sa récente tournée au centre semble avoir fait des effets. Cependant, cela ne suffit pas, car l’argent ne tourne plus« , témoigne cet économiste de son Etat

 

Enfin, face à la gravité et l’urgence de la situation, il revient au chef d’État, son Excellence Ibrahim Boubacar Keita de réajuster les choses au plus vite, pour atténuer la souffrance des Maliens, qui n’ont que leurs yeux pour pleurer.

 

Nous y reviendrons

 

Drissa Kantao LE CONFIDENT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

LA POSTE MALIENNE: Vers la sortie de l’agonie 

La poste malienne retrouve le sourire grâce à la BDM-SA à travers la signature d’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils