dimanche 7 mars 2021
Accueil | INTERVIEWS | Jabar Abdoul Razack Traoré, Président de la plateforme «Oui, An tayé Malikoyé» : «Ce n’est pas une victoire pour un camp ni une défaite pour l’autre»

Jabar Abdoul Razack Traoré, Président de la plateforme «Oui, An tayé Malikoyé» : «Ce n’est pas une victoire pour un camp ni une défaite pour l’autre»

Le camp du «OUI» loin d’être démoralisé se prépare à battre une campagne de sensibilisation en attendant que l’Assemblée Nationale corrige ce que le Ministre Tapo a appelé des «erreurs matérielles».

LE COMBAT : Etes-vous déçu de l’arrêt de la Cour constitutionnelle?

Jabar Abdoul Razack Traoré : Nous ne sommes pas déçus. Le projet n’a pas été rejeté. Il est seulement renvoyé en relecture. A notre niveau, il n’y a pas de déception. Nous saluons la décision de la Cour constitutionnelle. Nous nous disons que la lutte va continuer. Même si  la Cour a renvoyé le texte à l’Assemblée Nationale pour une relecture. Cela  va permettre de corriger les omissions qui ont été constatées. Le projet de loi, c’est une œuvre humaine. Donc, avec des imperfections, nul n’est parfait. Il y a des incohérences qui vont être retouchées par les Députés et nous allons revenir là-dessus. Cette fois-ci, la prononciation de la Cour est la bonne et nous attendons que l’Assemblée Nationale vote la dernière version. Nous, les partisans du OUI, allons continuer à battre campagnes pour sensibiliser en attendant que l’Assemblée Nationale finisse son travail.

Cet Arrêt qui renvoie le texte à l’AN n’est-il pas une victoire pour les Députés de l’opposition et, par extension, au camp du Non ?

Il y a, comme je le disais, seulement des points qui doivent être revus par les Députés. Mais c’est normal ; car, il s’agit de la Constitution du Mali. Ce n’est pas une victoire pour un camp ni  une défaite pour un autre. Le but est d’harmoniser le document face à la réalité du pays. Nous comptons beaucoup  sur le travail qui va être effectué au niveau de l’Assemblée Nationale pour mener notre campagne en faveur du OUI.

Propos recueillis par Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Entretien avec Pr Diakaridia Traoré, DG du CNIA : les productions de lait ont pu être améliorées de 2 litres chez les races locales jusqu’à 15 litres chez les croisées qui sont notre produit d’insémination

Un entretien nous a été accordé par Pr Diakaridia Traoré, Directeur Général du Centre d’Insémination Artificielle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils