dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Education | Des téléphones portables dans les salles de classe : Le comble pour l’école malienne ?

Des téléphones portables dans les salles de classe : Le comble pour l’école malienne ?

Les Smartphones, les androïdes et autres gadgets connectés voyagent désormais avec les apprenants jusque dans les salles de cours. Ces nouvelles habitudes contribuent aujourd’hui à changer le comportement des élèves et des étudiants et accentuent les actes d’indiscipline et de tricherie caractérisés. Impacts de l’usage du téléphone en milieu scolaire.

 

À un moment où l’école malienne titube dans les affres de la médiocrité, la Révolution des technologies de l’information et de la communication semble venir lui assener un coup fatal. Le secteur de l’éducation, où le téléphone portable a fait une entrée fracassante, est profondément bouleversé de nos jours. 

En effet, à l’école, à la maison, dans les rues, la journée comme tard dans la nuit, le téléphone portable ne quitte pas certains apprenants. Permanemment connecté aux réseaux sociaux, ces jeunes (garçons et filles) abandonnent de plus en plus leurs cahiers de leçons pour s’attacher à ce nouvel outil de communication qui remplace leurs livres et leur permet parfois d’accéder à une documentation plus fournie en ligne. Par contre, ce n’est pas le cas pour tous ; car, certains l’utilisent pour passer du bon temps avec des amis et loin de tout souci d’éducation ou de recherches.

Ceci explique en partie le taux d’échec élevé aux différents examens nationaux. Enseignants, parents et élèves en sont conscients.

C’est le cas d’Abdoulaye, candidat malheureux au BAC II, session 2017. «J’étais trop accroché à mon téléphone portable l’année dernière. Surtout avec Face book, WhatsApp, etc. J’oubliais mes cahiers parfois, même si j’avais des contrôles ou des examens », a-t-il dit avec une teinte de regret.  « J’adore mon portable. Avec ça, je n’ai plus besoin de me casser trop la tête pour étudier ; car, on s’en sert pour s’aider (tricher) lors des devoirs en classe », confie avec fierté Soumaïla, élève en classe de 11e  ès Lettres dans un lycée de la place.

 

 Des conséquences dévastatrices

Les impacts négatifs de l’usage du téléphone portable en milieu scolaire ne sont plus à démontrer. Ces conséquences vont de la baisse du niveau des élèves et étudiants au taux élevé d’échec à l’issue des différents examens et concours organisés. Avec le téléphone, la tricherie est désormais banalisée, ce qui doit interpeller les éducateurs. «Malgré les précautions prises pour extirper l’usage du téléphone des salles de classe, il y a de ces élèves qui s’obstinent à échanger via des texto », se désole un enseignant du lycée Ibrahima Ly de Bamako que nous avons  approché.

D’autres professeurs appellent les autorités compétentes à mettre fin à ce danger pour sauver l’essentiel. Et d’autres encore exhortent également les élèves à faire un bon usage de leurs téléphones et à éviter qu’ils deviennent des objets de tricherie et de fraudes.

Tout ce constat n’enlève pas au portable son utilité et certains enseignants en sont conscients. Au sortir des classes, entre l’école et le domicile, le téléphone portable peut permettre aux élèves de communiquer avec leurs parents en cas de difficultés ou lorsqu’un problème surgit. Il leur permet également de communiquer entre eux pour les besoins de leurs groupes d’études.

Il est, donc, indispensable pour chaque établissement de mettre en place un règlement intérieur concernant l’utilisation des téléphones en classes.

 Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Crise politico-sécuritaire et institutionnelle au Mali: Quel rôle pour les lettres et les sciences humaines et sociales ?

    La Faculté des Lettres et de Sciences du Langage à l’ULSHB, selon une …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils