vendredi 25 septembre 2020

 

Région de Gao : Un soldat français tué dans des combats contre des groupes armés

L’Élysée a annoncé, ce jeudi, la mort d’un soldat français au Mali.

Un soldat du 1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes a été tué jeudi matin au Mali, « lors de combats contre les groupes armés terroristes », a annoncé l’Élysée. « Le Président de la République a appris avec une très grande tristesse la mort du hussard parachutiste de 1re classe Tojohasina Razafintsalama », a indiqué la présidence dans un communiqué.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L’ÉTAT-MAJOR DES ARMÉES

Paris, le 23 juillet 2020

Opération Barkhane

Mort en opération du hussard parachutiste de première classe

Tojohasina RAZAFINTSALAMA

Le 23 juillet, le hussard parachutiste de première classe Tojohasina RAZAFINTSALAMA, du

1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes, est mort au combat au cours d’une opération conduite par la force Barkhane au Mali.

En début de matinée, un véhicule blindé léger (VBL) de la force Barkhane, engagé dans une opération de reconnaissance, a été frappé par un véhicule suicide chargé d’explosifs sur la RN16 reliant Gossi à Gao.

Au cours de cette explosion, la première classe Tojohasina RAZAFINTSALAMA a été mortellement blessée malgré l’intervention immédiate de l’équipe médicale présente dans le convoi. Face à cette attaque, l’unité au contact a immédiatement engagé le combat. Dans le même temps, deux hélicoptères Tigre, puis un drone Reaper ont été déployés afin d’appuyer les éléments au sol.

Lors de l’explosion, deux autres soldats constituant l’équipage du VBL ont également été blessés et évacués vers l’hôpital militaire de Gao.

Cette action se déroule quelques jours après le sommet de Nouakchott, dans un contexte où la force Barkhane et les forces armées partenaires maintiennent en permanence une pression importante sur les groupes armés terroristes. La détermination de la force reste intacte face à un ennemi aux abois durement affaibli, mais encore capable de porter des coups.

Le chef d’état-major des armées, le général d’armée François Lecointre, s’incline avec une profonde tristesse devant la mémoire de ce militaire mort pour la France. Ses pensées accompagnent sa famille, ses frères d’armes, en particulier ceux blessés au cours de cette opération, et tous leurs

Malick Diancoumba

Voir aussi

 Lutte contre racisme : Après l’inculpation de Me Chauvin dans par la justice américaine, le regain de colère toujours est aigüe !

Après la mort de George Floyd survenue le 25 mai dernier lors d’une interpellation sévère, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils